mercredi, avril 18, 2012

Les silences du neurone

Bien entendu, aucun son n'était perceptible.

Louis Finn

1 commentaire:

RAINETTE a dit...

l'ouie fine...j'avoue que j'ai dû revenir plusieurs fois afin de comprendre....