jeudi, décembre 17, 2009

désolé

J'importe mon inspiration directement du Bangladesh et il semble y avoir un retard dans les livraisons.

l'acte de contrition

mardi, décembre 15, 2009

Incroyable

Ce matin, il y avait une panne d'électricité à la maison et nous avons reçu du courrier quand même.

la réception des factures

mercredi, décembre 09, 2009

Chers amis lecteurs

Faites comme moi : revenez !

le silence de la sphère

mardi, décembre 08, 2009

Problème de plomberie

Zut ! Il y a de l'eau qui coule et ça va encore me passer sur le dos.

le vilain petit canard

lundi, décembre 07, 2009

post-mortem

Rien n'est éternel sauf l'écho de nos vies dans le silence du néant.

le repos en paix

dimanche, octobre 04, 2009

aveuglement

Ce matin, pendant une heure, j'ai été heureux.
Après, je n'étais pas moins heureux, j'avais juste perdu mon bonheur de vue.

l'impact de la cécité

mercredi, septembre 30, 2009

La rentrée

Le video est déjà probablement partout, donc il est ici aussi.

UQAM

le partage partagé

mardi, septembre 22, 2009

Autobiographie : le début

Je suis né, tel un projet de fausse-couche qui aurait avorté.

le faux départ

samedi, septembre 12, 2009

La relativité

Les histoires d'amour, même quand elles durent toute une vie, ne durent qu'un instant.

la culpabilité d'Einstein

Petite annonce

Échangerais mon intelligence contre votre beauté.

le roi Dagobert

Prophétie

Quand vous serez dieu,
vous n'aurez plus rien à dire.

l'écho du silence

vendredi, septembre 11, 2009

Pour mes fans : encore une niaiserie

La preuve est faite : une fois écrite, une niaiserie reste une niaiserie.

le fournisseur attitré

Économie

(Sujet rarement abordé en ce site exceptionnel)

Je crois savoir comment se sent l'argent déposé à la banque.

le laissé pour compte

jeudi, septembre 10, 2009

Hélas !

Ça me fait bien de la peine d'être triste.

le coeur gros

mardi, septembre 08, 2009

Mine de rien

Poing de vue était mon trois centième billet sur ce site fabuleux.

le boulier chinois

Pas d'allure

À chaque fois que pour poster un commentaire on me demande de vérifier un mot, ce maudit mot est tellement tout croche que je n'arrive même pas à le reconnaître.

le dictionnaire en ligne

Poing de vue

Si quelqu'un menace de vous arranger le portrait, prenez le temps de vous informer, c'est peut-être un plasticien.

la face laide

samedi, septembre 05, 2009

Bonne nuit

L'heure des contes est terminée.
C'est déjà le temps d'aller au dodo.

Le dernier repos

vendredi, septembre 04, 2009

Au poil

Ma fille veut que j'achète une imprimante au laser pour pouvoir s'épiler.

le mode d'emploi

jeudi, septembre 03, 2009

mardi, septembre 01, 2009

Là et ailleurs à la fois

Pour la première fois de l'année, mon état de santé ne me permet pas de travailler pour le moment.
J'en profite pour m'étendre sur le suicide sur mon autre blogue.
Je vous reviens dès que j'ai une nouvelle niaiserie à partager avec vous.

le cerveau ulcéré

samedi, août 29, 2009

addendum

Et il ne faut pas s'inquiéter non plus de mes silences.

l'entre deux billets

publicité

Pour clarifier ma position et calmer certaines appréhensions, je viens d'amorcer une série de billets (probablement deux) sur mon site raisonnable. En effet, en matière de suicide, il vaut mieux ne pas délirer.
Avec toutes mes excuses pour les gens, qui à plusieurs reprises, se sont inquiétés pour moi.

pour la suite du chemin

jeudi, août 27, 2009

R.I.P.

Être mort ne m'effraie pas du tout
Ce n'est que le mourir qui m'inquiète un peu

la soif de la fin

mercredi, août 26, 2009

Une fois n'est pas coutume

Je le sais très bien, ce blogue n'est pas un endroit pour être sérieux.
Mais pour une fois, je vais déroger à cette ligne de conduite et choisir cet espace pour féliciter Claude Robinson d'avoir crié au voleur et d'avoir persisté dans sa démarche pour enfin obtenir justice.
Il est malheureux qu'il ait dû consacrer tant d'énergie à se battre.
J'espère qu'il aura celle de continuer à créer avec tout son talent.
En attendant, je lui dédie le plaisir que j'ai à commettre Robinson aurait-il cru Zoé ? qui n'a aucun lien avec cet auteur, ni avec son travail.

Robinson Crusoé

Hypoxie

Trop de gens ont expiré autour de moi récemment, je suis en manque d'inspiration.

le bout du souffle

une image

J'ai ajouté une image à mon profil.
Une vague qui se brise sur un rocher.
C'était l'année dernière.
Mais c'est aussi cette année.

le vaguement brisé

mardi, août 25, 2009

Deuxième avertissement

À mes fidèles lectrices : ce n'est pas tout du neuf.

la vieille cenne

Avertissement

Je tiens à aviser mon innombrable lectorat, à ma connaissance au moins deux liseuses, que j'ai recommencé à laisser traîner des fragments dans le couloir.
Mais, j'ai écrit un peu comme un cinéaste tourne un film : des scènes qui ne se suivent pas et qui ne prendront leur forme définitive (avec une forte dose d'optimisme) que lors du montage.
Alors je m'excuse si le tout paraît décousu et anarchique mais c'est tout ce que j'ai à offrir pour le moment.

la hauteur de la confusion

lundi, août 24, 2009

Transparent

Je trouve que la transparence est une qualité remarquable.
Il ne faut toutefois pas trop en abuser.
Alors je vais essayer de me faire un peu plus opaque.
Du moins pendant un certain temps.
Parce que le neurone continuera sans doute à connaître des périodes d'éclipse. Indépendantes de sa volonté.

la période de deuil

mardi, juillet 28, 2009

Quelle originalité

Ceux qui s'interrogeraient sur le titre n'ont qu'à aller voir sur palindromes approximatifs.
Donc : de retour le 17 août...

Août après

vendredi, juillet 24, 2009

Variations

Parfois je suis hermétique.
Parfois je suis grand ouvert.

Serais-je une huître ?

Avertissement

Un neurone ça fonctionne uniquement par décharges électriques.

le changement de batteries

jeudi, juillet 23, 2009

le merveilleux monde des arts

J'ai connu un peintre schizophrène.
Il vendait ses toiles à des prix de fou.

le numismate converti

mercredi, juillet 22, 2009

Tel père tel fils

Pas très surprenant, mon plus jeune dans une envolée verbale sur les érections du pape me demande :
Est-ce que sous un angle très spécifiquement autochtone, c'est possible que ça arrive ?

traduction svp

Bonne nouvelle

" Les Pakistanais qui écrivent des blagues au sujet de leur président, Asif Zardari, risquent gros: jusqu'à 14 années de prison. " (source : cyberpresse.ca de ce jour)
Plusieurs politiciens québécois ont déjà annoncé leur intention de briguer suffrage au Pakistan.

le bon débarras

mardi, juillet 21, 2009

Amnésie

J'ai oublié toutes les blagues dont personne ne se souvient.

le début d'une démence

Mot d'amour

Faire un homme de soi
Ça fait toujours un petit velours

le retour de la douce

Pourquoi...

Pourquoi faut-il parfois faire la queue pour aller pisser ?

le globe vésical

P.S. N'est-il pas surprenant que dans les lieux publics la queue des femmes soit plus longue que celle des hommes ?

dimanche, juillet 19, 2009

blast from the past

Piero Umiliani

Maintenant que j'ai appris à le faire, ça risque de faire mal.

mah na mah na

samedi, juillet 18, 2009

Sexisme

Le professeur Bobosse déplore un certain laxisme chez les féministes.
En effet, à sa maigre connaissance personne n'a encore porté plainte parce que la grande majorité des patronymes qui sont aussi des prénoms sont masculins même celui qu'a choisi Dominique Michel, tout comme Isabelle Pierre. Comme si nous n'avions pas assez de tous les Robert, Richard, Jacques, Denis et Jean (passe) de ce monde.

la légalité des sexes

vendredi, juillet 17, 2009

Voyance

Dans un but de renforcer une popularité chancelante avant qu'une dalle ne lui tombe sur la tête, le célèbre professeur Bobosse vous livre le fond de sa pensée :
" Si quelqu'un vous propose des services de voyance, de cartomancie, de médium (bon, vous avez compris le principe) dans sa grande clairvoyance le professeur sent venir l'arnaque à plein nez ".

le nostra Bobosse

Avertissement formel

Contrairement aux rumeurs qui courent à l'échelle de la planète et dans les stations spatiales environnantes, il est absolument faux d'affirmer que le neurone soit René Angelil et que Lurch soit Guy Laliberté ou vice versa. Quiconque persistant à prétendre le contraire s'expose à des poursuites juridiques menés par des avocats aussi agressifs que bon marché.

les mégalomanes associés

P.S. Et nous ne sommes pas Céline et Lola non plus !

jeudi, juillet 16, 2009

Le professeur Bobosse vous informe

Et comme pour le moment, il n'y a pas de frais de scolarité (quoique les contributions volontaires soient acceptées via Paypal), profitez de ma sagesse et de mes largesses.
Au programme aujourd'hui : Lotto 6/49
Si vous êtes comme moi, vous n'avez pas acheté de billet pour le dernier tirage.
Et bien alors, vous êtes comme moi, vous auriez dû.
Sachez mes petits cocos que pour ce tirage pour chaque dollar perçu, le rendement pour l'acheteur a été de 1.035 dollars.
Au total, le système des loteries (parce que les données sont celles de l'ensemble des loteries au Canada) a versé 1,353,500 de plus que le montant total des ventes.
Alors le professeur Bobosse vous livre son secret : si on ne tient compte que du gros lot, vous avez une chance sur 13,983,816 de gagner.
Comme chaque combinaison vaut 2$, il faut considérer qu'il faut que le gros lot soit de 27,967,632 dollars pour qu'il puisse être mathématiquement raisonnable de prendre un risque de miser son petit 2$.
Ne me remerciez pas mais n'oubliez pas que toute contribution volontaire est acceptée avec un maximum de reconnaissance.
Merci de votre générosité.

l'expérience mathématique

mardi, juillet 14, 2009

Toute une surprise

En prévision de la visite prochaine de Lurch, je révisais ma collection de 45 tours provenant en grande partie des excursions de ma soeur dans les ventes de garage.
Outre Michel Louvain, Patrick Zabé, j'ai mis la main sur :
La Bizoune (Manda)
et sur
J'mets ça que j'ai (Gilles Latulippe)

l'avenir assuré

Visions d'une écume branlante

aucun son
aucun sourire
aucun geste
aucune caresse
ne peut séparer la terre des eaux
et la lame envoûte la brise
comme si l'unité était chose faite

une musique arrivée de sourdine
traînant quelqu'accent étranger
fausse note de castagnettes
les coups pleuvent
minuit est pareil à midi

qu'importe la majesté des voiles
et les contrées qui les habitent
le capitaine écume ses nuits blanches
et les poissons ont des visages de femme
malgré les étranges reflets de la lune sur la vie

le frère André

Moi qui fût citoyen du collège Notre-Dame, j'apprends qu'il est question de canoniser le frère André (avec qui j'ai d'ailleurs de lointains mais authentiques liens de parenté).
J'espère simplement qu'on nous avisera à l'avance de l'heure du tir.

le spectateur dans l'expectative

lundi, juillet 13, 2009

Jean le baptiste

Il n'en faut pas moins devant l'ampleur du phénomène qu'il me fait plaisir d'annoncer en ce jour par ailleurs plutôt banal.
J'entends déjà résonner les échos de la gloire qui m'attend sans doute à la suite de la publication prochaine en ces lieux qui dès lors deviendront sacrés d'un poème subliminal non moins subliminalement intitulé : Vision d'une écume branlante.
Et pour les plus vicieux d'entre vous, et j'en sais, le terme branlante ne fait en rien allusion à une quelconque pratique onaniste, onirique ou non.
Salivez lecteurs qui connaitrez bientôt l'extase pendant que je savoure par anticipation les saveurs vanillées de la gloire.

le pet du poète (ça promet, non ?)

P.S. on sent ici les influences et les effluves de Zhom

Extra-terrestre

Quand je me promène sur la blogosphére, ce que je fais plutôt souvent par les temps qui courent, j'ai souvent l'impression de vivre sur une autre planète. Bien sûr, il y a des lieux d'une navrante banalité mais il y a aussi la bouteille noire et Oops were dead qui sont des endroits qui secouent les puces (ben, non je ne rajouterai pas "et les prés", il y a quand même des limites à la facilité).
Mais du meilleur au pire, cela continue de nous éclairer sur la diversité de l'humanité (et oui, je rajoute "et de ses dérivés"). Sauf erreur de ma part, et je n'ai pas le courage d'aller vérifier, le premier commentaire que j'ai reçu sur un de mes blogues (je ne sais plus combien sont tombés dans les limbes suite à une fuite de liquide céphalo-rachidien) provenait d'un site consacré au tricot.

la persévérance récompensée

dimanche, juillet 12, 2009

Correction

Ceux qui voudront me corriger pourront le faire en m'envoyant leurs coups via Paypal.
Mais l'appareil dont je vous parlais récemment n'est pas un Apple II mais bien un Macintosh Performa 6200 qui n'est même plus sous garantie.
Néanmoins, parmi un mer de pouèmes mortificatoires sous le thème de "Tous les garçons et les filles de mon âge" d'une platitude désespérante et d'un égocentrisme qui me ferait rougir de honte si la chose m'était possible et mourir d'ennui si je persistais à vouloir les lire, il y a bien deux ou trois trucs intéressants dont un traité sur la rédaction d'une autobiographie par une tierce personne et l'intégrale de "Robinson aurait-il cru Zoé ?" qui commence de façon absolument merdique mais que je me propose quand même d'essayer de sauver des eaux sanieuses où elle croupit.

l'encrier de Noé

Encore une ineptie !

Ce qu'il y a d'intéressant chez les gens et les choses sans intérêt, c'est qu'ils ne nous intéressent pas.
Intéressant non ?

le zéro pour cent

Alerte : abritez-vous pauvres lecteurs !

J'ai récupéré hier soir un vieux dinosaure Apple II chez mes très vieux parents.
Ce qui devrait me donner accès à plein d'archi-vieux poèmes dont certains pourraient trouver leur chemin jusqu'ici.
Et, pire encore, je pourrais remettre la main sur le seul roman que j'aie complété dans ma petite vie : " Robinson aurait-il cru Zoé ?". Il est loin d'être évident que j'aie le courage de ré-écrire ce manuscrit qui dans son état actuel ne vaut pas l'espace virtuel qu'il occupe sur une archaïque disquette, mais qui sait ce que l'avenir nous réserve.
Si j'étais à votre place, dans l'esprit profondément débile qui anime notre société actuelle, je ne prendrais aucun risque et je ne reviendrais jamais ici même si je devais vous en supplier par une avalanche de commentaire destinés à vous arracher des larmes et à extraire l'essence de votre pitié.
Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu(e)s.

l'auteur démoniaque

samedi, juillet 11, 2009

mes excuses

Désolé pour le mouvement d'humeur de "Mortuaire".
Un moment de découragement.
Comme pour JF L'internaute le sommeil me vient difficilement et peu à la fois.
Je retourne à mes chaudrons pour vous concocter d'autres billets délirants.

la saute d'humeur

géométrie variable

Selon le rapporteur, le Cône aurait dit au Cube : " Laisse Sphère !"

les formes alitées

vendredi, juillet 10, 2009

Mortuaire

Un jour de presque nuit
J'enfantais ma mort dans la douleur
Je ne sentais que l'odeur de mon passé
Celle de mon avenir de trépassé
Et quand mes yeux se sont fermés
La lumière l'était depuis longtemps

l'avenir de la souffrance

en avant, marche

Dans un effort tout ce qu'il y a de plus avoué pour augmenter mon lectorat (l'objectif initial est d'atteindre un minimum de 10,000 visiteurs et de 12,500 visites par jour d'ici la fin de l'année) j'ai, après mûre réflexion, décidé de vous livrer des informations hautement personnelles sur ma petite personne.
Il me fait ainsi plaisir de vous confirmer aujourd'hui, une réalité clairement flairée par Rainette, que je suis de sexe extrêmement masculin.

l'organe génital

jeudi, juillet 09, 2009

Découragé

Jusqu'à maintenant, mes huit derniers billets n'ont reçu aucun commentaire.

le point de rupture

Le poids de la raison

On ne peut reprocher aux eunuques d'être lâches ou de fuir le danger.
Comment pourrait-on leur demander d'avoir des couilles ?

la constatation anatomique

Message personnel

Ne pas oublier de me souvenir.

la devise du Québec

Assertion du jour

Le sceptique a toujours le bénéfice du doute.

le con fondu

Question du jour : après-demain

Le sourd n'est-il pas obligé de faire la sourde oreille ?

vous dites ?

Question du jour : demain

Comment un cul-de-jatte peut-il prendre son pied ?

la libido tronquée

Question du jour : aujourd'hui

Un aveugle peut-il aimer autrement qu'aveuglément ?

le clin d'oeil

Question du jour : hier

Faut-il toujours prendre les mots au pied de la lettre ?

le petit Robert

la quête

Je cours à la recherche
Du sens des aiguilles de la montre.

le temps perdu

mercredi, juillet 08, 2009

C'est sûr

Hommage à un immortel : c'est le grand titre de l'édition de La Presse de ce matin.
Michael Jackson nous aura au moins enseigné que la recette de l'immortalité, c'est la mort.

le mortel vivant

mardi, juillet 07, 2009

Petit proverbe nocturne

Jamais 203

j'sais pas pourquoi

Petit poème nocturne

La nuit s'étire
Moi, je m'allonge
Et vice versa

le manque de sommeil

Variation sur un thème éculé à l'os

La banque de sperme a le regret d'annoncer que faute de liquidité elle ne pourra procéder à aucun remboursement.

la panne sèche

Emission nocturne

Les insomniaques s'amusent.

le rire sarcastique

Question nocturne

Éprouvez-vous de la honte même quand vous êtes seul ?

le plaisir solitaire

mardi, juin 30, 2009

commentaire indécent

J'ai lu chez un brin d'absolument rien un billet sur le repêchage de Louis Leblanc par le Canadien.
Je n'ai pas osé laisser de commentaire indécent en ces lieux que j'ai, jusqu'à maintenant, peu fréquenté.
Néanmoins, et je suis absolument néophyte en la matière, si on veut un "gros coup" de la part de Gainey, j'imagine qu'il faudrait le voir scorer dans un hôtel de passes.

une idée comme ça

Le professeur Bobosse vous interroge

Mesdames,
Le professeur Bobosse ayant embrassé la vie religieuse depuis plus de 50 ans.
Le professeur Bobosse n'ayant jamais été embrassé par une autre femme que sa mère, puisse-t-elle reposer en paix.
Le professeur Bobosse n'ayant jamais embrassé d'autre femme que sa tante Françoise, et ce, chastement, sur le front, quelques heures après sa mort, puisse-t-elle aussi reposer en paix.
Le professeur Bobosse, suite à un quelconque désordre hormonal, n'ayant jamais éprouvé les désirs de la chair.
Le professeur Bobosse, donc se permet de vous demander chastement mesdames, est-ce que lorsque vous vous frottez les seins sur le volant pendant que vous conduisez, vous pratiquez ce qu'il est convenu d'appeler l'auto-érotisme ?

la quête d'information

Note autobiographique

J'ai déjà travaillé dans un camp de concentration mais je me suis fais congédier parce que je ne me concentrais pas assez.

le dilué de la pensarde

La réponse du professeur Bobosse

Le professeur Bobosse vous rappelle qu'il répondra à toutes vos questions après les avoir désossées.
En attendant (avec une extrême impatience) et par mesure exceptionnelle s'il en est, voici la réponse que vous attendiez avec non moins d'impatience à la non moins exceptionnelle question posée dans le billet précédent :
"Pourquoi la secrétaire de mon psychiatre m'appelle-t-elle pour me rappeler chacun de mes rendez-vous hebdomadaires ?"

la petite vite

Le retour du professeur Bobosse

Faute d'avoir reçu les centaines de milliers de questions auxquels il s'attendait et auxquelles, en toute honnêteté, il avait droit, le professeur Bobosse, éminent théologien et philosophe, va vous en poser une à laquelle il répondra par une autre :
"peut-on oublier l'avenir?".

l'émotion du disciple

lundi, juin 29, 2009

Partage

Voilà qui ne me coûtera pas cher mais qui vous rapportera gros sans risquer 150 ans de prison.
le jour des vidanges
Avec Zhom, la collecte se fait tous les jours et le dépotoir déborde.

le sac vert

Si

Si j'étais moins con, je serais moins drôle.

la vérité du contraire

la chance des riches

On imagine mal à quel point les riches sont chanceux. Quand tu as une piscine dans ta cour et qu'il pleut toute la journée, ta piscine se remplit, absolument gratis.
Pour les autres, ils usent le parapluie et ils se mouillent les pieds.

le bain de foule

samedi, juin 27, 2009

Et une autre perle

Le chroniqueur sportif à propos d'un golfeur : "Son élan vaut son pesant d'or".

le mien aussi

Autre citation

Celle du gars avec un tout petit pénis : "Ma femme? Un rien la satisfait!"

le non-concerné

vendredi, juin 26, 2009

Publicité

Je trouve vraiment excessif que l'appel que les proches de Michael Jackson ont fait au 911 soit diffusé sur le net.

Bientôt disponible en librairie :
"J'ai autopsié Michael Jackson" avec des centaines de pages de photos.

l'usure du scalpel

une perle

Sur cyberpresse, on peut lire :
"Une autopsie prévue après la mort de Michael Jackson"
Une chance qu'on ait attendu qu'il soit mort.

la raison pure

retour vers la poésie

Dans la lignée de ce qui ce passe à
la bouteille noire
voici une modeste tentative :

Je me souviens déjà de toi
Même si tu es là devant moi
La mort qui habite en toi
Je l'entends dans ta voix

mercredi, juin 24, 2009

Anecdote

Je parle peu de moi et de ma vie en ces lieux publics.
Mais, d'aller faire un tour chez
Echos imaginaires
m'a rappelé un souvenir douloureux.
C'était il y a déjà longtemps. Mon plus jeune qui avait alors cinq ans,était très, très malade.
Je descends au sous-sol.
Il est couché devant la télé.
La télé est aussi éteinte que son regard.
Je lui demande : "Veux-tu que papa allume la télé?"
Et il me répond : "Non, ça ne vaut pas la peine."

le coeur déchiré

mardi, juin 23, 2009

Incompréhension

À l'aide !
Comment se fait-il qu'une femme puisse se promener impunément dans les rues de la ville sous le couvert d'une burqa alors qu'une autre se retrouve accusée de déguisement parce qu'elle porte une perruque ?

la sombre explication

lundi, juin 22, 2009

Par définition

Le fou n'est-il pas toujours fou de lui-même ?

le sain d'esprit

dimanche, juin 21, 2009

One more time


Celui-ci a le mérite d'avoir un message social.

l'homme de Cro-Magnon

Une chance pour certains

Une fête, ça ne se mérite pas.

le fils hypocrite

samedi, juin 20, 2009

Il était temps

Questions de souvenirs, réponses d'oubli.
Le vide de Mijestam, celui de Cam se sont longtemps répercutés dans l'absence de mes fréquentations.
Pas question d'oublier.
Mais la nature ayant horreur du vide, je commence à me trouver de nouvelles niches.
Et Lurchy Baby qui ressuscite sous des allures de commentateur.
Serais-je sur le point de retrouver le sourire?

le chien de garde

vendredi, juin 19, 2009

Perplexité

Entre être torturé et être un être torturé, où est la différence?

la distinction du bourreau

you've got a friend



Maintenant que j'ai trouvé ce truc, vous pouvez vous attendre à quelques abus.

le principe du plaisir

autobiographie

Dans ma vie, j'ai souvent cru que je tournais en rond avant de m'apercevoir que j'étais dans une montée en colimaçon; ce qui expliquait enfin le pourquoi de tant d'efforts et le poids d'une grande fatigue.
Par les fenêtres de mon parcours, je voyais souvent le roi Lurch 1er avec qui je dialoguais par de lumineux signaux.
Ce n'est plus tard que j'ai réalisé que je suis une tour dans un immense jeu d'échec.
Et cela m'insécurise encore un peu de savoir que la partie se terminera par un mat.
Et qu'à ce jeu, gagne ou perd, une fois la partie finie, tu te retrouves au même endroit, le passé.

le temps d'une partie

mercredi, juin 17, 2009

Délirant


Je n'ai aucune expérience avec ce genre de transfert. Je vous souhaite que ça marche.

le neurone ébloui

Évidence

L'originalité ne se trouve qu'en tournant son regard vers l'intérieur.

le quotidien du fonctionnaire

vendredi, juin 12, 2009

mère indigne

Tant pis si on m'accuse de plagiat, il me faut aujourd'hui partager avec vous la cruelle indignité de ma mère.
Aussi inconcevable que cela puisse paraître, elle a choisi un médecin peu qualifié pour la suivre pendant sa grossesse.
Conséquence désastreuse s'il en est, lorsqu'elle a enfin eu mon frère aîné dans les bras, cette étourderie de sa part a amené l'obstétricien qui l'a finalement aidé à accoucher à lui dire qu'elle ne pourrait allaiter parce que ses mamelons étaient inversés. Quelle sotte elle fût. Son manque de vigilance a privé mon frère, puis les autres enfants de la lignée, dont je suis le plus brillant représentant, des bienfaits du lait maternel.
Le fait qu'elle ait dû expier sa faute en subissant deux cancers du sein à près de 20 ans d'intervalle n'y change absolument rien.
Le fait que les fautes qu'elle se reproche elle-même avec une pertinence indéniable remontent à plus de 62 ans atténue à peine la gravité de son erreurs.
Et après, je me demande d'où me vient cette pénible habitude de ruminer sans cesse mes propres erreurs. C'est encore de sa faute.

le fils indigne

dimanche, juin 07, 2009

éphémérides

Une heure ne vit que pendant 60 minutes.
Chaque minute n'a que 60 secondes.
C'est en passant que chaque seconde compte.

une fraction d'éternité

samedi, juin 06, 2009

réminescences

Je me souviens d'un fois
Où j'étais mort
Je n'en revenais pas
Et pourtant j'en suis revenu
Je n'en reviens toujours pas

l'ombre de lui-même

mardi, juin 02, 2009

le joug capillaire

Si vous croyez que dieu s'intéresse à vos cheveux, libérez-vous et joignez-vous à moi !
l'agnostique chauve
(mes disciples peuvent contribuer à la libération universelle en me faisant parvenir leurs dons via Paypal)

vendredi, mai 15, 2009

Attention : grossièreté

Évidemment, les trous de cul existent.
Évidemment, ils nous font chier.
C'est d'ailleurs exactement ce à quoi ils servent.
Alors pourquoi nous plaindre ?

la disponibilité du papier

lundi, mai 04, 2009

Pause

Je suis passablement fatigué par les temps qui courent.
Je disparait donc temporairement (du moins, tout comme vous) je l'espère, de la blogosphère.

l'attente d'un retour

dimanche, mai 03, 2009

samedi, mai 02, 2009

Vancouver

Lire d'abord, une nouvelle chronique publié dans ce sanctuaire hier.
Chers petits crétins, il me fait plaisir de venir ici baliser les frontières de votre ignorance.
Cet être exemplaire qu'est le neurone m'a demandé de vous parler des origines du nom de Vancouver.
Et bien, deux de pique que vous êtes, sachez que ce nom est attribuable à Mario Bilodeau de Dolbeau.
Cet émérite bleuet, après avoir traversé les Plaines, escaladé les Rocheuses d'un côté et les avoir dévalé de l'autre, a finalement atteint, non pas les Indes comme il le croyait mais le Pacifique (lui qui était un être belliqueux).
Surmontant héroïquement son analphabétisme et sa débilité, encore plus profonde que la vôtre, il écrivit une lettre à sa mère.
Il dû la lui remettre en mains propres (pour la propreté on repassera parce que cette dame (si j'ose dire, et oui, j'ose) est probablement à l'origine de la première épidémie de grippe porcine au monde)parce que Postes Canada était en grève (la première d'une série de plusieurs centaines)(je partage avec le neurone, cet individu brillant et attachant, la manie des parenthèses). Encore un petit coup(). Maudit ça coûte pas cher (et ça fait du bien).
Malheureusement, pris d'une entérite et mal pris sans papier approprié, il dû prendre la lettre qu'il destinait à sa mère pour accomplir des fonctions hygiéniques primaires (vous en êtes d'autres). L'urgence de la situation ne lui permettant pas un discernement dont il était par ailleurs incapable, il utilisa d'abord les premières pages de sa lettre de sorte qu'il ne resta plus que le dernier feuillet où lancé dans une description du climat local, Mario concluait par quelque chose dans le genre de :
Ici il pleut tout le temps
et il vente chaque fois qu'il pleut
le soleil se montre rarement et le ciel est sou-
vent couvert.
X (Mario étant analphabète signait d'un X aussi majuscule que votre crétinisme).
Le dernier feuillet ne comportant que la dernière ligne, la mère ne put lire que :
vent couvert
Qui au fil des millénaires s'est transformé en ce que même des ignares comme vous savez, le nom que porte aujourd'hui la merveilleuse ville de Vancouver.
Je vous remercie de votre attention sauf Lurch, qui a toujours la tête dans des nuages semblables à ceux que l'on rencontre en Colombie-Britannique, qui me fera le plaisir de copier dix fois le présent billet sans utiliser les fonctions copier coller.
Et n'oubliez surtout pas de m'acheminer vos questions car je brûle d'impatience à l'idée meubler un peu les insondables cavernes que sont vos cervelles.

Bobosse, professeur émérite

vendredi, mai 01, 2009

Une nouvelle chronique

Je vous entends d'ici trépigner de joie à cette idée.
Devant le succès inestimable de la chronique du docteur Rikse qui a déjà fait trois fois le tour de l'univers, je vous annonce l'arrivée d'un nouveau chroniqueur dans ce vénérable sanctuaire de l'improbable.
C'est donc avec une grande émotion que je vous présente un des préférés de mon ami Lurch, l'ineffable professeur Bobosse, l'érudit polyvalent.
Et du même coup je vous invite à lui faire parvenir toutes vos questions, exception faite de celles sur le sexe, seul domaine où notre vénéré professeur présente quelques lacunes.
Et pour ouvrir le bal, je déclenche les hostilités en demandant au noble professeur : d'où vient le nom de Vancouver ?
Après un première réponse spontanée : ce nom vient de Vancouver, le professeur s'accorde un moment de réflexion à la suite duquel je reviendrai vous livrer le fruit de ses recherches sur ce fascinant sujet.

l'élève confit

jeudi, avril 30, 2009

protection extrême

Chrysler se place sous la loi de la faillite.
Tous les moyens sont bons pour se protéger contre la grippe porcine.

l'épidémiologie de l'économiste

mercredi, avril 29, 2009

métaphore

Essuyer un refus
Ça laisse toujours des traces

la tache blanche

samedi, avril 25, 2009

La chronique du docteur Rikse II

La grippe porcine !
Devant le danger inconcevable qui menace notre planète, j'ai courageusement ressorti le docteur Rikse du compartiment des produits dangereux de ma pharmacie.
Suite à une première chronique passée complètement inaperçue le 11 janvier dernier, je me suis dit que je courais moins de risque en le faisant qu'en de me téléporter à New-York un 11 septembre.
Bref, dans le but extrêmement altruiste de vous sauver la vie, et ce absolument gratuitement dans tous les sens du terme, voici les recommandations de cet éminent spécialiste de la grippe porcine (il a déjà été marié avec une truie irascible, qui l'avait pris en grippe avant de demander un divorce qui a entraîné son décès prématuré).
La meilleure solution est sans doute d'aller fonder un monastère dans une région peu fréquentée de Nunavut : un des multiples avantages c'est qu'il y en a pour tout le monde.
Si vous n'avez pas le courage de faire ce qu'il faut que vous fassiez pour sauver votre vie, voici quelques alternatives :
- pénétrez par infraction dans la plus grosse épicerie de votre quartier avec plein d'armes à feu et un four micro-ondes : restez-y jusqu'à ce qu'il ne reste plus de ragoût de boulettes.
- partez faire le tour du monde en pédalo avec celui de votre beau-frère et n'oubliez pas son attirail de pêche
- portez vous volontaire pour la prochaine mission spatiale (prendre une place en standby)
- devenez végétarien et séduisez une naturopathe (ou à défaut, une homéopathe si vous aimez les poitrines grosseur granule) qui vous informera des autres étapes à suivre pour vous en sortir vivant (si vous êtes gentil)
- prenez de la drogue, de l'alcool et des médicaments en vente libre : ça ne réduit pas le risque mais ça le fait oublier.
Et parlant d'oublier, oubliez-moi pendant un bout de temps, le pédalo est sur le toit du char.

l'eau revoir

vendredi, avril 24, 2009

Demain

Demain
Quand je ne serai plus là
Je continuerai
D'avoir été
Et si quelqu'un devait pleurer
Ce ne serait pas moi

les larmes posthumes

Différence

Dédié à ma grande qui aura 17 ans demain.

La différence entre une fille de 17 ans et une de 18 est la même qu'entre une fausse carte d'identité et une vraie.

les joies de la paternité

jeudi, avril 23, 2009

susan boyle

Comment douter que la télévision soit une entreprise à but lucratif.
Dans La Presse (quotidien montréalais) Marc Cassivi, sous le titre Une histoire laide, critique l'épopée de Susan Boyle : si vous habitez sur une autre planète, recherchez ce nom sur YouTube.
Malgré leur stupéfaction admirablement feinte (il faut quand même leur reconnaître un certain talent), ce spectacle est certainement arrangé avec le gars des vues.
J'en veux pour preuve l'autre vedette instantanée de l'émission, le jeune Shaheen Jafargholi : Simon Cowell lui dit qu'il chante tout croche (et non tout en croches) et lui demande ce qu'il pourrait chanter d'autre. Comme par hasard, le technicien n'a qu'à peser sur un bouton pour que la musique de cette chanson débute, sans le moindre délai, et que le jeune reprenne son parcours vers la gloire. Si vous êtes prêt à gober cette histoire, je veux bien vous vendre ma voiture.

un autre profiteur

mardi, avril 21, 2009

entre les lignes

Notre laboratoire a 25 ans d'expérience dans le domaine.
Ce qu'il faut comprendre c'est que le laboratoire fait des expériences depuis 25 ans mais n'a encore obtenu aucun résultat positif.

la vigilance de l'observateur

dimanche, avril 19, 2009

One more time

Je traverse, encore, une période très difficile.
Au point où j'en suis venu à me demander si, quand viendra l'heure de déposer mon bilan final, la somme explosée de toutes mes douleurs n'éclipsera pas celle de toutes les conneries que j'ai pu commettre et tenter de compenser par tous les efforts que j'ai déployés pour jouer au bon gars.

one more loser

samedi, avril 18, 2009

Pas juste

Si la vie était juste n'auriez-vous pas déjà gagné au moins une fois le gros lot de la loterie ?
Même si vous n'achetez jamais de billet ?

le petit lot

dans les médias

On trouve souvent des perles dans les journaux, tant traditionnels qu'électroniques.
La plus récente que j'ai trouvé : "l'agresseur n'a pas survécu à son suicide".

le survivant pacifiste

mercredi, avril 15, 2009

Asthénie

la nuit piétine
les heures creusent leur nid
dans le lit de mon insomnie

je n'ai plus la force d'être fatigué
ma fatigue est épuisée

x

dimanche, avril 12, 2009

le fond de l'air

La piété m'inspire de la pitié.

la grande respiration

mardi, avril 07, 2009

je voudrais croire

je voudrais bien croire que le monde est plus grand que ce que mes yeux peuvent voir
je voudrais bien croire que le monde est plus que ce que ma petite cervelle peut imaginer
je voudrais bien croire que la vie après la mort est meilleure que la vie avant la mort
je voudrais bien croire que l'univers a une raison d'être, une mission même impossible
je voudrais bien croire en n'importe quoi juste pour ne plus ne plus croire
je croirais même en dieu si j'arrivais à concevoir un dieu qui soit crédible

le peu de foi

P.S. pour mon ami Lurch : je voudrais être John, juste pour croire en Yoko

mercredi, avril 01, 2009

la ballade du temps

Mes regards vers le passé ont souvent été douloureux, décevants
J'aimerais mieux regarder vers l'avenir mais l'horizon est bouché
Même la prochaine seconde, je ne peux que la deviner
Et les perspectives sont assombries par une santé lamentable
Je préfère fermer les yeux et vous imaginer

la tiédeur du présent

vendredi, mars 27, 2009

petit mot pour une consoeur

Entre la lumière dans tes yeux et la chaleur de ton sourire
Je perçois le poids du doute et j'entends le murmure de tes douleurs

le mentor honnête

appel public

Saurais-tu où Cam est Léon ?

l'ennui d'un ami

jeudi, mars 26, 2009

facilité

Le Pen hisse la médiocrité vers de nouveaux sommets.

la queue flasque

obligation

Puisque je suis revenu ailleurs, il faut bien que je revienne ici.

le poids des jours

vendredi, janvier 16, 2009

Révélation

Se faire amputer une jambe aux États-Unis, ça coûte un bras.

l'éclopé

lundi, janvier 12, 2009

Bilan

George W. Bush fait un bilan positif de ses huit ans de massacre au pouvoir d'une nation trop grande pour lui.

le plus fou que moi

dimanche, janvier 11, 2009

La chronique du docteur Rikse

Nouvelle chronique dans le but avoué d'augmenter la popularité de ce blogue.
Le docteur Rikse prend donc un premier appel :
" Bonsoir docteur Rikse, j'ai un problème avec mon ado de 15 ans qui fait encore pipi au lit presque toutes les nuits. Avez-vous un moyen de règler son problème de pipi au lit ?
- Bien sûr, faites-le dormir sur le divan du salon !"

Avis à tous mes lecteurs, recourir aux conseils du docteur Rikse, c'est un gros riske.

la pratique illégale

samedi, janvier 10, 2009

Playboy

Bien sûr, dans ma jeunesse, il était de bonne guerre de prétendre que nous achetions le Playboy pour ses articles (qui devaient effectivement avoir souvent une grande valeur intellectuelle, mais que mon anglais, encore plus déficient à l'époque, ne me permettait pas de comprendre).
Non, l'autre bonne raison d'acheter cette revue, c'était les caricatures (enfin, celles que j'arrivais à comprendre).
Je me souviens encore de quelques-unes d'entre elles, dont celle-ci : On voit un soldat, debout sur un monticule, l'arme en mains, avec en arrière-fond une ville dévastée : deux mots seulement sous le dessin : " I WON !"

la puissance des mots

vendredi, janvier 09, 2009

dans ma mémoire

C'est la première fois qu'on parle encore du Bye Bye neuf jours plus tard.

sam suffi

Se tirer dans le pied

La ligue des noirs du Québec excelle à ce sport.
Tout comme les juifs quand ils ne sont pas occupés à descendre des palestiniens (je sais, je sais, il y a une différence entre juifs et israéliens, mais je suis en mode provocation).
Ne se rendent-ils pas compte que chaque fois qu'ils montent aux barricades pour se plaindre de discrimination, ils ne font que monter la population "de souche" contre eux ?
Comme lorsqu'ils se sont complètement ridiculisés en portant plainte contre les têtes à claques.
Je pense qu'ils manquent encore une fois une bonne occasion de se taire.

le fermage de gueule

jeudi, janvier 08, 2009

Sons de cloche

Jarkko Ruutu des Sénateurs d'Ottawa a mordu le pouce d'Andrew Peters des Sabres de Buffalo.
Geste pour lequel il a écopé d'une suspension de deux matchs.
Réaction de ma douce :
"Il faisait ça en garderie, il a eu un récidive."
Réaction de Réjean Tremblay dans la Presse de ce matin.
" Si Ruutu a mordu le pouce de Peters, c'est que le damné pouce était dans sa bouche. Sinon impossible de mordre."
Il n'a pas tort. Mais ceci justifie-t-il cela ?
Là où je suis nettement plus d'accord avec lui c'est quand il pourfend le tata qui, suite au décès d'un jeune joueur qui s'est fracassé la tête sur la patinoire à la suite d'une bagarre, le tata donc qui prétend que le problème ce ne sont pas les bagarres, le problème ce sont les casques qui devraient être conçus pour ne pas se détacher pendant les bagarres.
Ça me rappelle le dernier Bye Bye qui semble avoir mis une semaine à perturber le reste du Canada.

la vigilance du témoin

mercredi, janvier 07, 2009

Bizarre

Corde, pour, pendre.
Se sont les mots qui attirent le plus de gens sur mon blogue principal.
Peut-être que si je savais trouver les mots que les gens cherchent, j'augmenterais l'achalandage sur ce site désertique.

l'espoir futile

lundi, janvier 05, 2009

même pas

(Tiens le dernier voyageur en ces lieux venait d'Algiers.)

J'ai cru, quand mon petit roi est mort
Que ma vie sortirait de l'anarchie
Même pas

J'ai cru, quand mon meilleur ami à perdu son petit roi
Que mon ami changerait de nom
Même pas

J'ai cru que mes blessures d'enfance guériraient lentement
Et elles ne guérissent
Même pas

J'ai aussi cru que je trouverais les mots
Pour exprimer ce que je ressens
Même pas

Les soldats qui défilent dans ma tête
Et partout ailleurs sur la planète
Marchent encore du
Même pas

excusez-moi

dimanche, janvier 04, 2009

Libido

Est-ce que le chameau accorde autant d'importance que l'homme aux bosses des femelles ?

la concupiscence du camélidé

jeudi, janvier 01, 2009

Bonne année

Comme à chaque année (pour ceux qui ne veulent pas prendre la peine de passer au travers mes archives (comme je les comprends)) je prends la même résolution, celle de ne prendre qu'une seule résolution.

la bonne année

le paradis terrestre

Si dieu avait créé la femme à partir d'une côte de l'homme, il aurait du même coup inventé la côte levée.

la somme des appétits