mercredi, juin 30, 2010

Chez moi II

Essentiellement ce qui figure sur la photo appartient à l'immeuble voisin. Mais on voit quand même des éléments de mon habitat.

la queue de l'écureuil

Chez moi I

Suite aux événements qui ont perturbé mon habitat ce printemps, la centrale de communication du neurone ressemblait à ceci :



l'arrangement des choses

Dans la Presse ce matin

Pire plongeon du TSX en 2010.
Alexandre Despatie vient d'être appelé en renfort.

le tremplin

Échanges

Sergei Kostitsyn aux Prédateurs de Nashville
Marc Ouellet aux Prédateurs de Rome
Le Québec se débarrasse de ses pommes pourries.

l'éditorial matinal

Consolation

Votre situation actuelle n'est pas confortable.
Elle pourrait sans doute être pire.
Mais qu'y avait-il donc sur ce balcon ?

le bal con

Délire

J'ai demandé à mon argent ce qu'il voulait que je fasse de lui, quand j'ai réalisé que je parlais dans le vide.

le pauvre pauvre

Si jamais

S'il arrive que mes propos confus ne trouvent aucun écho dans les méandres de votre raison, dites-vous bien que les choses auraient pu être pire si j'avais été un des Beatles.

http://www.youtube.com/watch?v=9DkaRUtp3w8

le côté obscur de l'esprit

mardi, juin 29, 2010

un nouveau type de distributrice ?

le chum de l'autre

une rainette dans la bouche ?

honni soit qui mal y pense

Avant de m'en aller

Pour commencer, de sincères remerciements.
D'abord à Rainette dont les commentaires assidus me stimulent.
Ensuite à Drew, pour sa présence discrète.
Finalement à la bouquineuse dont le défi m'a permis d'améliorer, au prix d'une certaine médiocrité, ma marque personnelle.
Le neurone va beaucoup bouger au cours des prochains jours.
Demain soir, un souper à Saint-Sauveur.
Jeudi, un spectacle à Joliette.
Vendredi, un spectacle à Montréal.
Samedi, un mariage à Piedmont.
Et vivement dimanche.
J'essaierai de venir vous coucouter pendant cette période mais je ne vous fais pas de promesse.

le mouvement perpétuel

Incontestable

J'aime mieux écrire des billets que des chèques.

la marge de crédit

avis à la population

La manchette de ce soir : " Les bourses flanchent " ne me concerne absolument pas.

le bon maintien
De la compétition pour Elisabeth. Je les soupçonne d'échanger des chapeaux.

le couvre pied

P.S. le compte final :
Elisabeth : 2
Benoit : 16

Par contre



Vous pourrez peut-être repérer Charlie, mais je ne figure définitivement pas sur cette photo.

le résidu de petite gêne

enfin, le neurone se dévoile


Je l'ai mentionné auparavant mais maintenant on peut remarquer mon gros nez.
Il faut reconnaître que l'habitat est plutôt sauvage, ce qui explique que je le sois devenu.
Mais déjà je vivais dans le grand luxe comme le démontre cette piscine faite sur mesure où je m'amuse déjà à me creuser les méninges.
Ce que je tiens dans ma main gauche et qui semble me laisser perplexe, vous l'aurez deviné, c'est mon pénis.
Finalement vous ne pourrez pas dire que je ne suis pas finalement sorti de ma réserve.

la trempette au neurone

lundi, juin 28, 2010

Obama

l'amarré noir

la crucifixion

Deux québécois reviendront sans les souvenirs convoités de leur voyage en Pologne. Aussi bien dire qu'ils y sont allés pour des clous.
des clous

Faut-il rappeler que le Christ était juif et que les clous qui ont servi à le crucifier ne se sont pas encore retrouvés sur eBay ?
Y a-t-il une limite à la maudite paranoïa qui entoure encore l'holocauste ?
Dix ans de prison pour des clous ? Encore un exemple de folie furieuse quand on pense à ce qu'il faut faire au Québec pour se mériter une telle sentence.

le ras le bol

critique

Pour tous ceux qui ont assisté au spectacle d'André Sauvé vendredi soir dernier, je suis très facile à reconnaître, j'occupais le siège AA15, reçu en cadeau pour la fête des pères (donc, j'avais payé mon billet, mais je ne le serai pas pour celui-ci) (je sais, je sais, j'ai tendance à être parfois hermétique, mais c'est à cause de ma fermeture éclair) (je sais, je sais, j'ai parfois tendance à être obscur mais c'est que mon ampoule rectale n'est pas branchée).
Bref, j'ai assisté au spectacle en personne.
Premièrement, le ton correspondait à mes attentes, mais l'ensemble les dépassait de beaucoup.
Ce n'est pas un spectacle où l'on rit beaucoup. Mais l'univers disjoncté de Sauvé surprend par son intensité. Un peu comme Pierre Légaré, il maîtrise la magie des mots mais il bouge, parfois à la limite de la contorsion, beaucoup et le plus souvent en retenant notre attention.
Bien sûr, il y a quelques bémols : il pousse parfois un peu trop fort et certains éléments devraient être retirés du spectacle comme lorsque, de façon ultra-prévisible, il boit que ce devrait être son urine en plein coeur d'un numéro par ailleurs très bien réussi.
Bref, je vous le recommande chaleureusement si vous avez plus le goût d'être surpris que d'être chatouillés. Mais pour l'humour pipi-caca, ce n'est pas l'endroit.

le bon moment

vendredi, juin 25, 2010

Désolé

Vous avez sans doute déjà remarqués ces nombreux autobus qui affichent : DÉSOLÉ / HORS SERVICE et bien je suis désolé mais je ne crois pas vraiment que les chauffeurs soient vraiment désolé d'échapper à la horde de barbares, dont aucun n'est érudit, qu'ils doivent véhiculer quotidiennement.
Et parlant de quotidiennement, vous devrez de nouveau vous passer de votre pain quotidien pendant une période que j'espère aussi brève qu'indéterminée. Mais avec toute la nourriture que je vous ai laissée au cours des derniers jours, vous ne devriez pas mourir de faim. Quant à moi, je vais me Sauvé.

à la reparlure

radotage ô mes gars trois

Dans mon temps (je vous l'avais dit que je radotais) l'endroit où le dos perd son nom était exactement le même que celui où les filles perdaient leur réputation.

le vieux jeu

Méditation

Pour ne rien vous cacher (j'aime bien cultiver mes illusions), le ouistiti mécanophile (quelle invention ridicule) est un adepte de méditation transe en sandale (version années 60) ou danse en dents sales (sa triste réalité actuelle). Depuis des lustres il répète inlassablement le même mantra (si j'avais quelque peu respecté les règles du jeu proposé par la bouquineuse je viendrais de marquer un point) qu'il veut bien partager avec vous :
bramkya siphong lamanaï (se prononce l'âme à n'aille) thiou
Vous répétez cette phrase tarabiscotée pendant des heures et vous verrez qu'elle marque le passage du temps que vous venez de perdre avec une pareille insignifiance. Quant à décrypter la chose, il n'y a, à ma connaissance aucun sens caché (sauf celui des aiguilles d'une montre, mais la cachette n'est pas terrible).
Je devrais retourner me coucher mais malheureusement le sommeil ne vient pas aussi facilement que moi.

la somme des nuits

jeudi, juin 24, 2010

le traité de l'inutilité

Tel est le titre de l'oeuvre magistrale dont j'avais confié la rédaction à ce fainéant de ouistiti il y a déjà plus de quarante ans. Un ouvrage remarquable, un succès de librairie assuré. Il m'a bien écrit quelques lignes brillantes ouvrant les horizons d'une nouvelle ère de l'histoire de la philosophie des primates.
Comme c'est fête aujourd'hui, je vous en livre, de mémoire, un bref extrait édifiant que vous devriez méditer en vous tripotant
l'intimité :
" Rien ne sert jamais à rien.
Est-ce à dire que tout est toujours utile ? "  
Pour un ouistiti pas plus gros qu'une graine, c'était prometteur, non ?
Bref, la gloire n'a pas voulu de moi et je n'arrive pas à lui en vouloir.


le petit pain

Apparition remarquée d'un nouveau personnage

Je célèbre la Saint-Jean en singeant.

le ouistiti mécanophile

la lettre "z"

Ce n'est pas moi qui ait écrit toutes ces niaiseries : zani tout.
Et pourtant, si j'étais vénitien le mot pourrait me définir.
Pour finir en beauté : Zani Gugelmann

l'alpha bête

la lettre "y"

Dans n'importe quelle animalerie on ara pu vous le dire : psitt c't'assez.
Dans la moitié des chansons des Beatles vous pouvez l'entendre : you, you, you.
En fait, l'animal est un you mais on répète son nom pour lui apprendre à répéter. Ne pas confondre avec le do you do you :

do you changer de poste ?

l'inséparable

la lettre "x"

Le xénophobe anxieux siphonait un xérès devant son xylophone.
On a l'impression de découvrir une nouvelle planète, celle des singes : Xérus terminus tout le monde descend.
Ou de se retrouver dans une fiction géo-politique : avons annexé russie en passant par l'Afrique.
Heureusement, j'ai la tête à la réalité, celle d'une belle grosse queue poilue qui distingue l'écureuil du rat et parfois le rat de l'homme.



Vous ne pensiez quand même pas que j'allais vous montrer la chose. Ce n'est pas dans mon style, comme dirait Daniel.

Heureusement, il ne m'en reste plus que deux.

la vue de la fin

la lettre "w"

What if we would have a war in the west ?
Encore une fois, ça sent le traquenard. Du genre les lettres sur une plaque d'immatriculation. Parce que sire, wax en français c'est cire, c'est sûr.
Ce qui à première vue semble trop facile ne peut que dissimuler une difficulté cachée.
J'ai donc consulté Wax Tailor qui m'a dit qu'il en avait ciré de mes demandes d'information.
Mais qu'est-ce qu'un gars ferait pas pour atteindre le but fixé ?

le naufrage dans la médiocrité

la lettre "v"

Vole avec le vent dans les voiles. Voyons voir ce que la bouquineuse nous réserve pour cette lettre volatile.
Vanesse A. Williams

Papillon de la famille des Nymphalidae que l'on voir écrit nymphe alitée. On passe de l'anorexie à la gastronomie. Le pire c'est que le nom familier de la vanesse à la vanille (bon, je dérape) est la Belle-Dame. Et que son nom latin est Cynthia Cardui (doit se lire : car dit oui).



Vous avez remarqué la ressemblance ? Moi, pas du tout.

l'entomologiste mélangé

la lettre "u"

Il faut se méfier de cette lettre qui est la seule, en français, qui se retrouve après la lettre indécente.
Étant considérable comme un drôle d'oiseau, je ne devrais pas avoir trop de difficulté à me dépêtrer de ce nid.
On se retrouve ici à proximité d'un grand personnage de l'histoire du théâtre, le roi Ubu. Qu'il eût bu, ça va et qu'il ait rebu ça bas de soie ou si vous êtes obtu ça va de soi.
Bref, voici le roi dans toute sa splendeur. Et voici résolu le rébus de l'urubu.

Rémus, Romulus ou bien les deux

la lettre "t"

Un soupçon d'anorexie dans l'air.
Des chops à l'eau. Une odeur de petite bière. Une chope à l'eau. Les anglais sont de grands buveurs de bière. En Angleterre il est très difficile voire impossible de convertir un chap à l'eau. Mais le mot est africain.

sur la bonne voie

la lettre "s"

Qui sont ses serpents qui sifflent sur nos têtes ?
J'ai été opéré pour les samizdats quand j'avais de meilleures raisons d'être petit.
Et bien vous remplacez U.R.S.S. par le vatican et je me qualifie pour cette définition.
ce n'est pas une des meilleures chansons de Donovan, ce n'est même pas une bonne chanson, mais elle est de circonstance

ce n'est pas une des meilleures chansons de Donovan, ce n'est même pas une bonne chanson, mais elle est de circonstance

Have you ever seen a picture of Pope Paul?
(Remplacer Paul par n'importe quel successeur, présent ou à venir)
Have you ever asked yourself this question,
Would you trust this man with your soul now?
Would you trust this man? ask yourself now

His eyes are sunken and his cheeks are hollow
While you dig the poor of the world they follow
He hoarding up their gold in the Vatican
Would you trust this man? ask yourself now

A poke at the Pope, that's what we're havin'

Ave Maria, Ave Maria...

Do you remember when the floods hit Italy?
How the things they treasured most were destroyed
All the paintings and the worshipped images
'Cos they lost their faith in the real God

He's goin' down and he's goin' down fast
You really didn't think the ignorance could last
All the little children are learning
And the constellation is turning.

A poke at the Pope, that's what we're havin'

Mumbling by the tumbling tide
The kind of America humbly cried
Save my soul, save it soon!
The king of America fell in swoon

Oh yea, my honey, Oh yea my honey...

l'abolition des religions

faites de l'r

Riz bouilli.
Mais qu'est-ce que vous voulez que j'écrive d'intéressant sur un sujet aussi peu appétissant ?
Chantons en choeur : le Petit Robert ne sais même pas que j'existe.
Back to Google.
Comme je l'avais deviné, ce n'est pas comestible mais il n'y a pas de quoi prendre son pied, c'est plutôt pour l'y mettre.
Je me sauve avant de prendre votre ribouis O Q.



le va-nu-pieds

la lettre indécente

Si vous comptez sur moi pour faire des jokes de cul, vous n'êtes pas à la bonne adresse mais moyennant une discrète contribution je peux vous fournir des alternatives.
Bon, ce n'est pas tout ça. Je ne sais même pas quel mot il me faut vous glisser dans le billet. Ben merde, qui c'est qu'à l'sida. Un mot avec un cul pas de "u". Ça sonne étrangement étranger. Suspect.
Encore une fois, le dictionnaire m'est inutile. Google here i come.
Aussi transcrit qasîda, qaçida ou qasideh et ghasideh) en Arabe قصيدة, en Persan قصیده  mais qu'est-ce que vous voulez que je vous dise de plus, lâchez moi le neurone please.
Les qasidas ont un seul sujet, développé logiquement jusqu'à une conclusion, m'apprend wikipédia. Et bien moi des sujets j'en ai un plein paquet dans mon parchet.
لكنها لم تتغير تغيرا كبيرة منذ أقدم نصوصها المعروفة منذ ما يقارب الالفين عام، حيث يلتزم فيها بعنصرين أساسيين هما : الوزن والقافية. اما خصائصها الموضوعية فقد تغيرت تبعا للعصور المتتالية التي عاشها الشاعر العربي، بدءا بالعصر الجاهلي فالإسلامي فالأموي فالعبــاسي..الخ ففي العصر الجاهلي كانت القصيده أعظم الفنون السائــدة وأهمها على الإطلاق، وكان لصاحب القصائد وهو الشاعر مكانة لا تضاهيها مكانة. وقد عرفت في ذاك الوقت بانها شعر غنائي: اي تدور حول موضوعات عاطفيه، مديح لشيخ قبيلة أو مضيف كريم، فخر بعز قبيلة واخلاقها، رثاء لاحباء التهمتهم نيران الحروب السائدة، غزل عفيف للحبيبة وبكاء على الأطلال أو وصف لمحيطهم من بوادي وخيل وابل وسماء.
J'espère qu'on se comprend mieux maintenant.

un tour de mes méninges

la lettre "p"

Comme dans : Pauvre petit Pierre, prend patience pour prendre plusieurs petits poissions pourris pour papa parti pisser pendant plusieurs périodes propices pour penser.
Pendant cette miction, j'ai donné à mon imagination la mission de deviner la nature du parchet. Serait-ce un archet parfait pour pianoter des pizzicati ? une faute d'orthographe pour parquet où je marchais ? ou le parquet où je serai jugé pour manque de jugement ? du papier pour se parcher dans le grand monde ?
Pour trouver la réponse, j'ai entrepris un long périple qui m'a amené jusqu'en des vignobles de Suisse, de sorte qu'ayant trop bu je n'ai plus la moindre idée de l'idée qui m'amène à écrire ce billet débile.

l'excuse du soûlon

la lettre "o"

Je ne voudrais pas être trop tranchant mais je vais quand même couper court : nous voici dans un cas classique de frigidaire.
Une marque se démarque en imposant son nom au commun. Le réfrigérateur a pris le nom d'une compagnie, comme les femmes il n'y a encore pas si longtemps prenaient le nom de leur compagnon.
Pour Opinel, cela ne vaut que pour la France parce que franchement, ici le nom n'aiguise rien dans l'esprit des gens. Vous allez sur la rue, vous suggérez aux gens de leur offrir un Opinel et vous pouvez leur demander : dans une bouteille ou dans un verre ? et ils penseront qu'il s'agit d'une eau minérale.
D'ici je vois Rainette qui est d'accord avec moi et je peux même vous le certifier : elle opine, elle.

ce n'est pas grand chose mais c'est de bon coeur

la lettre "n"

À la définition : petit cigare fait avec des débris de tabac, je préfère petite pipe faite avec des lambeaux de neurone. Les volutes ne sont pas de fumée mais le volume est plus conséquent.
Et si on met le bizarre accent que les espagnols mettent sur certains "n" on obtient des cigares plus chaleureux.

ninas
Mais moi, je ne vous ai mis ce lien que pour la musique, n'ayant d'yeux que pour ma douce.

le vieux libidineux

la lettre "m"

Encore une fois, je pourrais vous dire que celui qui a menti, mantra encore mais je ne m'en tirerai pas aussi facilement puisqu'aussi incroyable que cela puisse vous paraître, j'impose des limites à ma médiocrité comme le démontre ma longue liste de brouillons.
Mais le mantra étant un outil de l'esprit, je ne vois pas à quoi il pourrait bien me servir.
Néanmoins, un jour une suite de sons m'est venue dans la caboche et pour des raisons que j'aimerais bien que vous m'expliquiez, n'en est jamais sortie.
Et en primeur voici une image d'une nouvelle espèce : la mante-rat que l'on voit ici en train de se stimuler les parties sur une feuille.
 la santé mentrale

la lettre "l"

Autre solution facile : avec ta téquila veux-tu un peu plus de lime, Rick ? Ou encore, si vous allez en Irlande ne manquez pas de passer par Limerick.
Et quant à relever un défi, j'attends que vous me pondiez vos limericks dans les commentaires.

Mais qu'est-ce qui cloche chez ce pape
Qui n'émet que des sons de soupape
Avec ses idées d'un temps passé
Il est depuis longtemps dépassé
Au point qu'on se demande, es-tu soûl pape ?

Évidemment, je pourrais faire mieux et je me déciderai peut-être moi-même à relever le défi.

le pot d'échappement

la lettre "k"

Je vous l'ai déjà dit, j'ai étudié le latin. Mais comme je n'ai pas étudié le grec, je ne suis qu'un neurone illettré kappa d'allure.
D'accord, elle est facile, mais moi aussi.
Et je peux imputer la médiocrité matinale à la longueur de la nuit.

l'alphabet grec (dont kappa est la 10ème lettre)

la lettre "j"

Je l'admets je me laisse parfois aller à la facilité, et pas toujours en avalant un laxatif. Mais ce n'est quand même pas ma faute si on me demande de faire des phrases avec des mots à la mord moi un neutron. Acceptez donc mes excuses anticipées et partons ensemble pour un périple autour du monde.

Imagine qu'si tu irais (net(te)) à l'opéra de Paris et que ton GPS faisant défaut tu te retrouverais à l'opéra de Pékin, comme moi tu ne comprendrais rien à leur chinoiserie. Alors tu regarderais l'appareil défectueux en te demandant en sortant ton anglais profond : suis-je victime d'un jinx, ciboire ?
Bref, en catimini, j'aurai placé phonétiquement un jingxi dans deux phrases consécutives.

l'effervescence matinale

mercredi, juin 23, 2010

Intermède II

Ça sent la déconfiture.

la moutarde de mots

la lettre "i"

J'ai besoin d'infixe.

le junkie

la lettre "h"

la chemise perd un bouton
a y coud un neuf
à la boutonnière

la camisole de force

la lettre "g"

Le mot "gradus" ne figure pas dans le Petit Robert. Qu'à cela ne tienne, j'ai étudié le latin moi, madame, et il me reste au fond de mon armoire un vieux dictionnaire qui m'est encore parfois utile. Comme me le disaient si bien mes parents : "C'est important que tu gradusses si tu veux réussir."

le gras doué

Intermède

Je le sais que je triche, mais ça m'amuse sans que ça me coûte plus cher que de nouvelles entorses à ma réputation de disjoncté.
Tout le monde est parti se coucher, je m'en vais les rejoindre.

la force de l'union

la lettre "f"

Ici nous avons affaire à une contraction comme dans "monostie d'fandchienne".
Au Québec ce que nous avons qui se rapproche le plus d'un fanzine c'est le journal Le Devoir, dont le sujet est l'intellectualisme désincarné à la manière de Denise Skidoo. C'est beurré épais mais le journal est mince et peu absorbant quand on essaie d'en faire une litière.

le pipi-caca du chat

la lettre "e"

J'aime le temps des fêtes quand je peux m'acheter un églogue à l'épicerie.

le lait de poule

P.S. mon blogue est une litanie de poèmes champêtres délicatement aromatisés de fumier dont j'entends les cloches tintinnabuler  dans mes tympans étriqués.
P.P.S. Je suis bien conscient de sombrer dans la facilité, et vous ?

la lettre "d"

Quand les chinois sont grippés on entend "dazibao" au lieu de "vas-y Mao !"

le mur du son

la lettre "c"

Là c'est vraiment trop facile et bien qu'il y ait une attrape dans la définition qui sera proposée je serai boiteux et vous livrerai le gibier sans une once de compassion :

canard

Paul y glotte

la lettre "b"

Le mot anglais "badger" se traduit en français par blaireau.
Par déduction, le mot badgeuse désigne donc :
a) la femelle du blaireau
b) aucune de ces réponses
c) toutes ces réponses
d) j'ai triché et j'ai regardé dans le dictionnaire

et de deux

nouvelle interprétation du drapeau français

La dernière Coupe du Monde est venue redéfinir le drapeau français.
Le bleu désigne évidemment les bleus, l'équipe de France.
Le blanc nous rappelle que les bleus ont, à un tout petit but près, à un tout petit point près, été blanchis pendant ce tournoi.
Le rouge désigne au choix, la honte ou la colère du peuple de France.

le daltonien

la lettre "a"

 J'ai pourtant la prétention de connaître assez bien la langue française. Même si je n'ai jamais frenché de française. J'avoue avoir été, devrais-je le dire, désagréablement surpris de voir que le mot abstract fait désormais partie, pour certains, de la langue française. La mère patrie a en effet cette fâcheuse tendance de chercher à s'approprier le vocabulaire étranger, surtout anglais, pour éviter d'avoir à utiliser des expressions plus originales. Ainsi, ce que j'appelle courriel, les français l'appellent mail.
Je regrette mais au rythme actuel, notre québécois deviendra d'ici quelques décennies plus français que le français de France.
Ceci étant dit, je m'empresse de rédiger un autre billet, je n'aime pas le terme post, à la santé des français.

et de un

Bonne Saint-Jean

Entre les deux, je choisis les deux.



le comblé

Bulletin spécial

je m'excuse

le mea culpa

Indigne

Jusqu'à ce moment, Raymond Domenech avait, pour des raisons que je m'explique mal, su gagner un minimum de ma sympathie. Mais en refusant de serrer la main de Carlos Alberto Parreira, l'entraîneur de l'Afrique du Sud, il a coulé plus profondément que les bleus, au fond de mon mépris.
Il faut dire que l'incident m'en rappelle un autre semblable alors que mon ex avait refusé de serrer la main de ma douce sous prétexte qu'elle n'était pas prête. J'avais alors éprouvé une pitié pour sa petitesse à laquelle Domenech n'a apparemment pas droit.



photo AFP

l'intransigeant

mardi, juin 22, 2010

Une fois de temps en temps

kajdhflkanreflohvoznvndvfdnv l;nasoirjoqiewuri84u598ay4thfnadskjnv
fadlnhfoiauhfransfkna;lofh
anflka«nflkandflk;anlfkanlkfnaoihfaosnfdlaf a
  fafa afd da foadij foadjfoiajeonalrfna
je me tape un clavier
l;adsfljroitj2qj48jroianfrkdjngtla
mgomfagaomgfoiirmgtm slga fg g
lkgrelkngslngmslnfgrlr t.tr
et j'imagine la musique des mots

les mots arts

Verdict

J'ai vu le médecin hier. Il a été formel. Je vais mourir malade.

le pas chanceux

chronique d'un échec annoncé

Je ne pense pas qu'Audi ira chier loin au Québec avec son nouveau modèle : l'e-tron.

Jacques Duval jr.

En manchette

La voleuse d'animaux enfin démasquée.


Je vous l'avais bien dit que ce blogue avait des allures d'intelligence jusqu'à ce que je maîtrise l'art de vous envahir de photos.

la rue Gissement

un bon père

C'est un sujet que je n'aborderai de front que lorsque le mien sera (enfin) mort, mais je tiens à vous assurer que je suis un bon père et pas parce que je n'ai pas violé ma fille.


le petit papa d'amour

Holocauste

Qu'est-ce qu'Hitler comprenait à l'essence de l'être humain ?

aryen

nouveau service

Prenez le temps d'écouter la campagne publicitaire de ma clinique de chirurgie oculaire :

Claude Nougaro

dans un dépanneur près de chez vous

jeudi, juin 17, 2010

Suspension parlementaire

À cause de travaux domestiques majeurs, le neurone doit temporairement mettre fin à ses émissions, diurnes comme nocturnes; la date de reprise des hostilités n'est pas déterminée mais il est probable que vous ayez à endurer un pénible sevrage jusqu'à lundi ou mardi prochain (date de mes prochains rendez-vous avec mon troupeau de médecins).

votre pain quotidien

Déménagement

Je fais mes valises pour Saint-Louis et je vous reviens.

le gardien de votre voisinage

Retour sur mes études

Voici pourquoi j'ai été expulsé de l'école d'acupuncture !
Et maintenant que vous m'avez encouragé à mettre des photos sur mon blogue, ne venez pas vous plaindre.

les soins intensifs

Je me souviens

Après ma deuxième lobotomie, j'avais oublié que j'étais amnésique.

x

Un nouveau service ici même

Dans son incomparable générosité, le neurone vous offre maintenant un service de traduction.
Juste un exemple pour vous alècher :
en anglais : camel toe
en arabe : lahou val'hum
en latin : plotus humidexus
Pour les femmes, j'offre le service toutes langues confondues.

le rien de trop beau

mercredi, juin 16, 2010

Qu'est-ce qui est le pire ?

Que ça arrête ou que ça continue ?

le défilé des idées folles

Un retour vers le passé

J'étudiais à la faculté affaiblie.

le premier de classe

Le temps d'une prose

que le temps s'arrête

J'ai parlé récemment d'Adamo.

C'était notre chanson, mais le temps bien évidemment ne nous a pas écoutés et elle ne reviendra pas.

les amours mortes

Nouvelle définition II

Cunnilingus : la fille d'en face.

le gars d'en face

Message codé d'une subtilité et d'un goût douteux

Nouvelle définition
Prostitution : avoir des relations sur une base industrielle.

les mots de la bouche

P.S. prière de ne pas prendre cette définition sur une base personnelle sauf pour y voir un clin d'oeil

Une image vaut mille mots ?

data:image/jpg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wBDAAkGBwgHBgkIBwgKCgkLDRYPDQwMDRsUFRAWIB0iIiAdHx8kKDQsJCYxJx8fLT0tMTU3Ojo6Iys/RD84QzQ5Ojf/2wBDAQoKCg0MDRoPDxo3JR8lNzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzc3Nzf/wAARCABOADgDASIAAhEBAxEB/8QAHAAAAQQDAQAAAAAAAAAAAAAABgADBQcBBAgC/8QANxAAAgEDAwIDBgMHBQEAAAAAAQIDBAURABIhBjETQVEHFCJhcYEjkaEVFjJiscHSUmSEkvDx/8QAFwEBAQEBAAAAAAAAAAAAAAAAAAECA//EABoRAQEBAQEBAQAAAAAAAAAAAAABESECEjH/2gAMAwEAAhEDEQA/ADUQ4jGBqKuTVUYqBAy7iiiH8RVKsQ3Jz3OdoA8/z0RRpmEHWlU22nnZmlQncVLYYgEr2yPPuddVQbS1KouKhWQVJGVdSShU/Ce3Icqv2HfOmxLUI8RaoRqcnezGRQxQkgj04bbz5jI78nY6krLb0/b5LhWA5ygADfFM6tuUfM5Hf0HPA1XP7/yTSN4NkSWBYm3r7w7MI85bJxwM9+NTcBvLLW7ZNtUqsvi7Q0ifxB0CKxzjG4Mp9MnscalmVdgwSRjue51EdMXC19QUIqqKNlMbMkkMjZZC3JB9Qe//AI6mREkUKxopCKAq9zgfU6sGjMmATpaekAZfkdLWgVQL+CPqdN/C8jxq6Fl7rnkZ08CI4BuODnQT1PVXG2XpLpb6KaWmMYWq2HcQQeG2jnGO/wBNRAx7cIpWNo2RO0f4oLgHG47cD64Gm+lLXa7M1JJfLd4Up2jxnaRWVzgYxkg5zghgoxkYI50e2y92bqqniwYnnjYSIHA4YdiPnyfz1J1Nvjq6WWkqUaSKRCkik9wdZzoq659LXmzXytt/S7yQ09YvjM6kALHyFQH5EsOOcY0BXRbvaa0rVvXU1Spz8crZ+XOr9gFTa1EF2mNVSDiKtwFkh+TgeX8w+4GhH2oWO61duNRTQitiX4g0K5dV8yR5/bOlgx0LfZr9Zy1UQamnbw5CB/FxkNj6fqNLQn7J6iZLxV0oXMMkO9z/AKWU4H9SP/mlrXm8F0dRXJLfNEjHHGRn1JxrFDc94BkwF8hjUB7Qis8rSI/NM6ZGfQ5I/XUbQ3/MPhuh3L2IPf5aKf6u6Vt9UHuXTjm33RTuOw7Y5j6EeR+Y++tbovq+7JWC2dRwPHIFJRpEKnA74PY4Gt4VLpJEJQSzngf31IyzpUtSYZVkWZcOfLuP1zj76mYiUudYBmRcSwsuFI/hJ+egyu6gqemJ1mC+Ja5GAeI8+Ax7Y/l/oftoko7TT0FG0dRUR+HglykrOMkltq8AKoLMR3PP21WXV1wFSGpo5N9PKDtbzYHscfTB1J6lnAXU81kqa03i3BIpnXE+zjeO+SPUevfS0AdFdK3W8VCMqSrb9/4k+cLtHcD1PfjS1ZRMXXqE1XvrS9pWds5+utGhuKjZMcnIBGo6/UFXS3Wa2iF3qBOYUjUcs2cDH1407cbRXdPeDSXEIJjEJMI2QAc8Z9RjGsatGVJdBMgbuwHmdYvckhtNV7tIyOU3IyHkMOR/TQNSXGSCbIbU3+1xIPibuBnWpUG/SvUlsj6Qo5rhWwCUoyPukAZDk5GO/ck9vMcarDqiupKrqgSUr7qbdlABgbQMLx9BqOvCCnuErKAEf4wf7fnnUK8pM3iA+fGufZ+04vH2UXBWpLla+MwyiePjuj9/yI/XS0O+yOZz1HIo7SUTbj9GXGlrpBc9zt9uSrirq6GlSpQERTybQ4HyJ1VntGs1wvF5imtyQzRLTqm8VMQ53MSOWHqNXPcqSapMBhq3gMb7jtBIbkehHPB75HJ47Y9T08khqdtVKnjIFTBP4RAPI5+YP21j6HMx6Nv4Yn3SI/8ALh/z16/dHqElcUqLj/dw/wCeujKqgmljoUFfMppnDO2SfGwOc8/fz17akl/aXvgrZxHjDU+7KH4cA/XnPz+w1BzzVdI3eooyklKhdR8J95h7/wDfWrR+zG7zFTUVVsgU4J3VisR9hrouOkmRK1DVyEz7tr5bdHkN6sRxnjAXsNNSUs/7Pkp3r6lpJHLCfdh15zjjA+WqAPoXoefpZ6ioqKqKpkljCJ4YOFXOTyfXj8tLR3O3njS1rR//2Q==

Bien sûr. Tout ça pour vous dire que je ne suis pas encore capable de publier des images sur mon blogue. Mais le neurone n'est pas lâcheux que s'en est presque un défaut.
Pour faire écho à Daniel Style, l'image ci-dessus est une publicité pour l'eau de toilette dont je m'asperge les aisselles douze mois par année.

la bonne odeur

Département des plaintes

Si vous avez des plaintes à formuler sur la tenue de ce blogue parfois scatologique (mais si peu) veuillez les inscrire ici :
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________

Si vous manquez d'espace, ne venez pas vous plaindre. De toutes façons, ça ne changera rien mais si ça peut vous faire du bien.

le bas veut

Proclamation

Je ne suis pas un vieux libidineux.
Depuis le temps que je fréquente ces lieux, il devrait être évident pour tout le monde que, malgré mon âge vénérable, je ne suis pas vieux.
Penche-toi encore un peu ma belle que je titille un peu mieux mes rétines de tes tétons fabuleux. Devant ce cher neurone, tu n'as rien à cacher.

la mise en demeure

Réponse

S'il n'y a pas de question niaiseuse, il est souvent niaiseux de ne pas en poser.

c'est quoi l'idée ?

mardi, juin 15, 2010

Erreur d'identité

Quand ce duo a lancé son premier disque, la photo de la pochette en était une de Peter and Gordon.
C'est ma première blonde qui m'a fait découvrir leur album Distant Shore. Des mélodies avec un accent de Dionne Warwick. Chansons démodées bien sûr, mais où, encore une fois, je retrouve des fragments de mon passé éclaté.
D'autant plus qu'après une éclipse d'une trentaine d'années nous nous sommes revus quelques fois avant son décès.

when your love has gone

Mais à l'époque de nos grandes amours, c'était Adamo qui berçait nos soirées d'amoureux.

les sentiments mélangés

Avez-vous remarqué ?

Il y a un certain ralentissement dans ma production. Rassurez-vous, je vais prendre un sédatif et laxatif puissants avant de me coucher et je vous reviens avec la photo des draps demain matin.

la bénédiction de l'anosmique

chanson juive

Ma position (assise) sur la religion est bien connue. Mais il me faut avouer que les compositeurs de génie ont souvent été inspirés par l'image qu'ils se sont fait de leur dieu. C'est pourquoi la musique sacrée figure parmi les grands chapitres du catalogue de la création humaine. En exemple cette prière biblique qui me rappelle de précieux souvenirs.

ma navu

Et il ne faut pas se fier à la minable traduction anglaise que l'on retrouve sur le vidéo. Voici l'intégrale des paroles de cette pièce.

A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café

L'an dernier à Tahiti une jolie vahiné
Avec son ukulélé ma vraiment ukulélé
Ell' vendait de fort beaux fruits avec son ukulélé
Quand on les avait choisis
Y'avait plus qu'a les manger

A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café

Accusé d'avoir goutté aux pomm's de ma vahiné
Parait-il sans permission on me jeta en prison
Je dus payer au papa comm' une poir' mon ananas
Et puis le dédommager d'un ukulélé fêlé

A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café

Si tu vas à Tahiti prends garde au ukulélé
Dis-toi que ces fruits si beaux sont destinée aux gogos

A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café

A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
A-ga-dou dou dou pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café
Tap' la pomm' tap' la poir' pouss' l'ananas et mouds l'café

la limite du génie (parfois il faut creuser longtemps)

la bible selon le neurone

Tu parles d'un livre qui commence mal !
Deux morons qui ont tout ce qu'ils veulent dans le registre restreint de ce qu'ils connaissent. Trop niaiseux pour respecter des consignes pourtant claires. Remarquez que cela ne serait jamais arrivé s'il y avait eu deux gars au lieu d'un couple classique. Bref nos deux morons se font jeter à la porte de leur paradis et ne trouvant pas de contraception ils se reproduisent (deuxième erreur de morons).
Leur progéniture ne vaut guère mieux, le plus vieux tuant le deuxième et se faisant lui aussi jeter à la porte (c'est quand même pas la place qui lui manquait pour aller s'installer plus loin). Et pour que la joke se prolonge il a bien fallu qu'un moron mâle couche avec sa soeur moronne pour initier la plus belle lignée de consanguins qui se puisse imaginer. Et moi, je descendrai de cette gang de morons. J'aimerais mieux descendre du singe (sauf de cette race maudite qui a le cul rouge, on jurerait que ça démange).

la génération spontanée

Le gros char

J'aime ça rouler dans ma belle grosse bagnole de plus de cent mille !

l'odomètre

lundi, juin 14, 2010

Question du jour

C'est combien une grosse ?

la défense de googler

Plaisir partagé

Encore une fois, le neurone veut parfaire votre éducation en attirant votre attention sur une chanson en voie de tomber dans l'oubli mais qui, à mes oreilles maganées, mérite de survivre.
i go to pieces

le beau-frère de Paul

Faite à l'os

Comme le dit si bien le titre de ce triste billet : Je suis faite à l'os !
Quand un gars commence à parler de lui au féminin, mettez vos lunettes soleil et commencez à surveiller les dégâts (s'ils sont deux à le faire, surveillez les deux gars)
le pauvre de moi
l'adieu au monde cruel

Nous pouvons vous aider

La Bourse est en pleine débandade ?
Faites appel à nous !

les fabricants du Viagra

P.S. Pas besoin de faire la queue pour en acheter

Entendu à la raydio

En rentrant tout à l'heure, je pense que c'était Dominique Poirier qui a dit quelque chose comme :
"Si la fin du monde arrive, je ne donne pas cher de ma peau."

la neurone honoraire

Du fond de ma campagne

Est-ce qu'en France, un arrondissement et une grossesse c'est la même chose ?

la géographie niveau maternel dit l'eau baise (au pluriel : les os baisent)

dimanche, juin 13, 2010

au contraire

Le mondial du football coupe sans doute, comme je l'écrivais hier, bien des gens de leur environnement quotidien mais la ville est pleine de supporters qui se rassemblent pour regarder des matchs et renouer avec leurs racines. Ils quittent le Québec pendant quelques heures pour redevenir mexicains, allemands, nigériens ou même tout simplement africains ou latino sans trop d'égard pour le pays.
C'est une fête pour eux comme il y a une fête pour moi aujourd'hui.
C'est sur mon autre blogue que vous pourrez la lire.

la bonne journée

P.S. à demain mes poussinots, couvez-vous bien !

samedi, juin 12, 2010

Manchette

Les anglais doivent se contenter d'une nulle.
Quoi, on annonce le retour de Thatcher ?

le magnifique monde du sport

Ne me cherchez pas

malheur

ils m'ont eu

sport

La Coupe du monde, ça coupe ben du monde du monde.

l'absence d'intérêt

Comme une odeur de gaz

Chicago, la ville des vents.

la flatulence

Répétition

Je l'anticipe avec une angoisse grandissante à chaque jour ce fameux commentaire qui va me détruire :
" Heille, le vieux con, tu nous l'a déjà faite celle-là, t'es mûr pour l'asile vieux radoteur de merde !"

l'angoisse du radoteur

Répétition

Je l'anticipe avec une angoisse grandissante à chaque jour ce fameux commentaire qui va me détruire :
" Heille, le vieux con, tu nous l'a déjà faite celle-là, t'es mûr pour l'asile vieux radoteur de merde !"

l'angoisse du radoteur

retour aux études

j'entreprends un doctorat en schizophrénie

le fou thèse

Répit

J'aime bien le changement que ce blogue apporte dans ma vie.
Il me repose de cette fâcheuse tendance de toujours parler de moi.

la récidive

vendredi, juin 11, 2010

Nouvelle définition

religion : abandon de la raison

le Petit Neurone (pas encore illustré)

jeudi, juin 10, 2010

Avant mon gros dodo

sand and foam

Si vous rêvez à un neurone, faites moi l'honneur de rêver à moi.

le marchand de sable

Les gars qui aiment les gros seins...

... évaluent mal la gravité de la situation.

le rack à Joe

Mots de passe

Lupanar
Claque
Clandé
Maison close
Bordel

Réjean Passe

Nouvelle boutique

Votre cher (ici, le terme prend un tout autre sens) neurone, vous annonce fièrement l'inauguration de sa nouvelle bijouterie : L'anneau Rexik.
De tout pour tout un chacun. De toute pour toute une chacune.

le petit bijou (qui deviendra un bijou de famille (au prix que je les vends, ça se comprend))

Répondez-lui

Dans un commentaire sur "Désolation" Rainette me demande pour quel parti politique j'ai déjà été candidat sur la scène fédérale. Alors répondez-lui. Le gagnant aura mon vote.

la simple simplicité

Passage avide

Non, je n'ai pas écrit aride (j'en ai déjà mon lot (de rides)).
Non, je n'ai pas écrit à vide (quoiqu'avec ma production récente je ressente un certain relâchement dans les synapses).
Quoiqu'il y ait une relation entre avide et à vide : je suis avide de sous parce que ma réserve (légendaire) est à vide. La maison ayant, en étant creusée, creusé un important déficit (celui du Québec, tiens fume, c'est de la petite bière) dans mon absence total de budget, je me trouve contraint de sortir de ma réserve (moi qui suit tellement sauvage) pour aller exploiter les sentiers bitumineux du marché du travail.
Si j'écris un peu pâle, il faut me pardonner, le travail c'est bien fatiguant.

épuisé avant de partir

Désolation

Le neurone a de nouveau été approché pour faire un retour en politique (j'ai vraiment déjà été candidat à des élections fédérales) mais ils exigent que je subisse une troisième lobotomie ce qui dans mon état neuronal est impossible sans mettre ce blogue en péril. Je préfère mon lectorat à mon électorat. Comme il est gentil ce
neurone ! (ce qu'il ne dit pas c'est qu'il a probablement plus de lecteurs qu'il aurait eu d'électeurs, le vieux ratoureux)

le (j'va) laisser faire

Question quizz musique

Il est évidemment facile de tricher mais si vous jouez le jeu pouvez-vous nommer la toune de ce one hit wonder ?

Peter Sarstedt
J'avoue aimer mieux ma calvitie que sa perruque naturelle.
Pour les curieux son disque de Best of est beaucoup moins décevant que ce à quoi on a généralement droit avec les one hit wonders.

le lit vide

mercredi, juin 09, 2010

Changement de slogan

Il me semble que GO neu run run Go serait mieux.

le goût de la perfection

Question quizz GO neu neu GO !

Combien y avait-il de joueurs qui faisaient partie des Black Hawks de Chicago la dernière fois qu'ils ont remporté la Coupe Stanley ?

réponse dans les commentaires

le neurone est un sot

de confondre la corniche avec là où le corps niche.

l'introduction

Une bien triste réalité

Comme je suis passablement sourd, je vous serais reconnaissant de bien vouloir taper plus fort sur votre clavier.

l'écho des acouphènes

Découvertes

Comme je suis en perte de vitesse sur le plan de l'inspiration (non, ce n'est pas que je manque d'air), je vais tenter une nouvelle tentative de tentation en vous faisant partager certains airs (vous voyez bien que je n'en manque pas !) qui ont meublé, olim (jadis pour ceux qui ne connaissent pas le latin ou qui l'auraient oublié), ma triste jeunesse.
Cette chanson, peu connue, de Dave Clark Five, a habité mes oreilles pendant bien des heures de solitude.
Hurting inside
Rassurez-vous, cette douleur est disparue depuis bien longtemps.

l'ado lait

mardi, juin 08, 2010

Question du jour

Vaut-il mieux avoir du plomb dans l'aile qu'avoir du plomb dans la
tête ?

la perte d'altitude

autre réponse au barbare érudit

question existentielle
Finie cette époque, le neurone vient de breveter un produit inodore, sans odeur et transparent (ben non, ce n'est pas de l'eau, nono) que les femmes pourront verser dans la nourriture de leur gros nounours adoré à leur insu.
Résultats
1) les cacas vont sentir tellement mauvais que le pauvre gars n'aura pas fini de lâcher le morceau qu'il voudra évacuer les lieux
2) en pétant ils émettront aussi un gaz mauve (y en a-t-il parmi vous qui connaissent the Haunted vapeur mauve ?) aux effluves nauséabondes qui les suivra comme me suit mon chien, le poil en moins, ou peut-être pas.

l'inventeur riche (surtout d'idées niaises)

Ajout

Ce matin, j'ai ajouté une nouvelle pièce à ma collection de douleur. J'ai fait mal à quelqu'un sans le vouloir.

j'affiche complet

Solution de facilité

Au lieu de continuer d'essayer de maigrir, j'ai vendu ma balance et je me suis acheté un plus grand miroir.

l'image de soie

Zut !

J'ai trop publié de niaiseries : je commence à manquer de titres.
Quant aux signatures, je suggère aux candidats à la maîtrise en littérature de faire une thèse sur l'art du pseudonyme dans la blogosphère, section neuronale.

le porteur de titres

grande ouverture II

C'est avec le fusil sur la tempe que le neurone se résout à vous annoncer, en ces lieux, l'ouverture d'un salon de coiffure. Certaines lectrices à vocation ayant pris l'habitude de venir se crêper le chignon dans mes salles de commentaires, j'ai décidé d'exploiter le filon et d'en profiter au maximum.
Alors, adorables nonnes, retirez vos cornettes et venez vous faire dévierger le cuir chevelu en écoutant mes sornettes.

service non compris

Précision (c'est sérieux cette fois-là OK là ?)

à la demande insistante de mon équipe d'aviseurs légaux je tiens à souligner que ce blogue est une oeuvre de fiction auto-financée et que c'est la responsabilité du lecteur de faire la part des choses, l'auteur étant lui-même incapable de le faire compte tenu de son irresponsabilité congénitale
Si vous prenez tout ce que j'écris pour du cash je vous invite à ma vente de garage samedi prochain de 08h00 à 16h00. Pis apportez pas votre stock, je n'achète rien.

voilà ce qui arrive quand je suis en manque d'inspiration

la bouffée d'air

Offre d'emploi

Je viens d'être approché par les têtes à claques.
Ils veulent que je serve de modèle.

l'arrangement de la face

lundi, juin 07, 2010

à vendre II

L'idée me vient de Rainette. Qu'elle en soit remerciée.

A vendre, blogue presque neuf parce que peu fréquenté. Titre très justifié surtout quand il est question du prix. Finalement, je vous conseille de vous contenter de le louer.

l'attente de vos louanges

à vendre

Ma carte de crédit. Vous n'aurez aucun problème avec, est déjà pleine.

la limite de crédit

De l'autre côté de l'écran

Hier j'ai regardé la télévision toute la journée. J'ai eu beaucoup de plaisir. Demain, si tout continue de bien aller, je vais la brancher.

l'écran plat

Juste une question comme ça

Si je dis poil, ça vous fait penser à quoi ?

le manteau de fourrure

P.S. Ma phrase favorite ? Il est au poil ton manteau !

Besoin d'aide

Quand je joue au Sudoku, il me reste toujours plus de chiffres à la fin que j'en avais au début.

comment faire ?

Un mot de votre conseiller financier

Si vous achetez des actions, achetez-en des bonnes.

la recette miracle

Ménager sa monture

Afin de ne pas épuiser trop rapidement mon inspiration j'ai décidé de me limiter à 1,735 billets par jour (sauf les jours fériés qui seront illimités).

la saine précaution

brouillon

Se définir en un seul mot.

Changement de nom

Afin d'augmenter (une autre tentative désespérée) mon lectorat auprès des belles petites pitounes québécoises (enfin une nonne et une grenouille, c'est déjà pas si mal; sans compter mademoiselle bonbon et la diablesse qui visitent sans trop laisser de traces) j'ai décidé de procéder à un radical changement d'identité tout en continuant à miser sur la quantité plutôt que sur la qualité (c'est croche mais c'est la grosseur qui compte).

Bref, je serai désormais connu sous le nom de tupperware
Et si mon projet échoue, je pourrai toujours me recycler en condom.

le contenant sans contenu

Des nouvelles de dieu

Selon des sources généralement bien informées, dieu viendrait de se convertir au courant alternatif.

peace and love

dimanche, juin 06, 2010

samedi, juin 05, 2010

Juste comme ça

J'ai l'air du gars qui veut battre son record personnel du mois dernier.

l'aveu discret

Bien sûr

pour une histoire de cul
Surtout depuis qu'ils ont admis autant de femmes.

le soldat de plomb

Circonstances

Je veux le plus épais n'a pas la même résonance s'il s'agit du steak au restaurant ou du gars dans un bar.

l'embarras du choix

En direct du vatican

Combien y a-t-il de papes qui auraient pu faire quelque chose de plus productif de leur vie ?

Innocent II

Réponse

Pour ceux qui s'interrogent, la nouvelle photo en est une de moi dans ma prochaine incarnation.
Je serai à la fois une fille et une lesbienne de même que caissière chez Walmart et bitch avec mes collègues (toutes moins belles que moi).

le projet d'avenir

Pauvres lecteurs

C'est avec une grande culpabilité que je vous annonce que dans un moment de délire (en fait, ma vie n'est qu'une suite stroboscopique d'instants de délire) votre neurone adoré (n'ayons pas peur des mots plus que nous avons peur de nos sentiments) a accepté un contrat pour le mois de septembre. Conséquence immédiate : niveau d'anxiété porté à "alerte maximale". J'ai commencé mes efforts de conception et de rédaction mais comme je suis tarte ce ne sera pas du gâteau. Bref, la précieuse attention du neurone sera détournée jusqu'à ce que je regagne un niveau acceptable de sécurité. J'essaierai de ne pas vous laisser tomber à condition que vous essayiez de ne pas vous faire mal si vous tombez.

l'angoissé suractivé

La grande influence du neurone

Il est maintenant évident que la haute direction de Radio-Canada non seulement lit mon blogue mais en tient compte dans son quotidien.
Ainsi lors de la vague d'arrestations dans les clubs Compassion (que je déplore vous vous en doutez bien), les deux journalistes entendus à la raydio ont prononcé "marijuana" de façon raisonnable.
Néanmoins, j'ai finalement compris pourquoi plusieurs de leurs collègues se ridiculisent en disant marirrrrouana : ils pensent qu'en roulant leurs "r" ils vont évoquer le roulement du joint.

tourner autour du pot

vendredi, juin 04, 2010

Le décompte des mille et un billets

C'est tout à fait par hasard que le 600ème de delirium coïncide avec le 400ème de palindrome. Quand même je suis surpris. Je n'aurais jamais cru, quand je me suis lancé dans cette aventure que je produirais autant. Sans compter les innombrables commentaires laissés ici et là, mes deux autres blogues encore plus ou moins actifs et mon jardin privé que seule soeur Clarisse semble avoir exploré.
Merci à ceux qui m'ont accompagné et inspiré pendant ce périple.

le voyage continue ce n'est qu'un au revoir

Je ne relirai plus

Wetlands de Charlotte Roche
The Road de Cormac McCarthy
les pages roses du Petit Larousse
l'annuaire téléphonique de Laval
le catalogue Sears
et les 599 premiers billets de ce blogue !

le # 600

Déclaration solennelle

Je suis pour la légalisation du pot, du pot de bière et de la bédaine de bière.

le père Missif

Prudence

La température de fusion de l'argent est 961.78 degrés Celsius.
Alors si on vous offre de vous payer en liquide, prenez vos précautions.

le banquier

Hourrah !

Depuis minuit nous sommes aujourd'hui !

le vendredi

jeudi, juin 03, 2010

Raciste, moi ?

En autant que je sache Clarisse pourrait tout aussi bien une soeur grise, Rainette une grenouille verte que cela ne me ferait pas un pli.

le daltonien des couleurs

Un merci gros comme le monde à Menteuse

En effet, cette adorable lectrice (pas de jalousie aux autres membres de mon harem, je vous en prie) me demande LA question qu'un neurone peut attendre toute sa vie :
Mais où vas-tu pêcher tout ça???
Je vais enfin pouvoir vous donner ma recette, vous allez enfin pouvoir m'imiter et je vais avoir le plaisir d'avoir l'impression de me lire moi-même.
Voici donc enfin mon secret :
D'abord, vous prenez une idée, un texte banal comme une manchette du journal du matin, votre horoscope du jour, un retranscription du message du répondeur de votre belle-mère, bref à peu près n'importe quoi, incluant un de mes billets.
Vous placez ce texte sur le rebord de votre fenêtre ou à défaut sur le réservoir de la toilette.
Vous le laissez macérer pendant une semaine, dix jours c'est encore mieux.
Vous rayez ensuite toutes les lettres sauf les "t".
Avec ces derniers vous vous préparez une infusion avec de l'eau bouillante.
Vous laissez prudemment refroidir le tout.
Après avoir bu l'amer breuvage, il ne vous reste plus qu'a lire les "t".
Vous transcrivez le tout sur votre blogue et Bingo vous vous sentez devenir neurone.
Facile, non ?
Alors Menteuse je te plaque au beau bec mouillé de vieux mononcle sur chaque joue et je ferai une prière pour toi si jamais je retourne à Rome et que j'ai récolté 200$ en passant par Go.

la reconnaissance éternelle

Ça m'arrive parfois

J'ai le mal de mer.

le vague à l'âme

Dans quoi ?

=> ? <=
les mains chaudes

Moi aussi

Moody's abaisse la note de BP.

le fond du baril

Message personnel

Re-bonjour ma petite bonjour, tu as fait un bon saut ?

le sot grenu

à l'assemblée nationale

Bizarre qu'ils ne portent pas tous le même nom, on jurerait qu'ils sont tous consanguins.

le candidat disponible

P.S. Sans leur job à Québec, la moitié serait sur le B.S., l'autre moitié en prison
P.P.S. Je viens d'entendre une grenouille sauter
P.P.P.S. Avec ses cuisses, pas à la dynamite
P.P.P.P.S Quant à être irritant, je fais bien d'en profiter un bon coup pour que ça revienne moins souvent

L'amour tiède

Je m'aime bien mais peut-être pas assez pour vivre avec moi.

le mal pris

Pour les amateurs de science II

L'univers est non-local.
Ça n'a pas fini de vous coûter cher en longues distances.

Fido

une bonne publicité

C'est une publicité qui fait parler d'elle. Et ceux qui se sont élevés contre le sexisme de celle-ci n'ont fait qu'attirer plus d'attention sur elle.
les petites culottes
Ce qui me rappelle que je n'ai pas encore reçu d'offre d'emploi d'agents ou d'artistes qui se cherchent un concepteur ou un parolier de talent.

le punch line

Branchez-vous

beach boys
Joan Baez
la fausse note

Pu capab

Je le sais les montées de lait se multiplient sur mes blogues depuis quelque temps, mais je ne suis plus capable. Je ne suis pas hispanophone mais quand j'entends les becs en trou de cul de poule de Radio-Canada prononcer marijuana : marirrrrrrrouana j'ai le piton sur la raydio pour changer de poste. Comme pour le thème musical de l'émission de Christiane Charette. Comme pour les annonces de produits axés sur l'amélioration de la performance virile à CHOM. Bref, je suis devenu un vieux chialeux, mais je m'assume et ma douce m'endure.

l'écoute électronique

Souvenirs

À l'époque glorieuse où je travaillais pour le ministère de la voirie, entre deux pauses nous réussissions à nous concentrer suffisamment pour inventer de nouveaux slogans.
Parmi ceux-ci, il y avait le mémorable (puisque je m'en souviens comme le dit si bien la devise de notre belle province) :
y fait chaud, ça pue, on est ben !

les joies du travail bien fait

mercredi, juin 02, 2010

La journée s'achève

La pénible journée tire à sa fin.
Il ne me reste qu'à m'endormir.
Ce ne sera pas trop difficile.
Je n'ai qu'à demander à ma douce de me raconter sa journée.

le sommeil du juste

Entrée gratuite

Quand on traverse une mauvaise passe tout ce dont on a besoin c'est d'un laisser-passer.

le laisser faire

Attention ce billet peut contenir des pesticides ou des P.S.ticides

lalala lalère
C'est même pas vrai mais le clavier contient des traces de confitures diverses et des miettes de pain.

le Salut Rainette !

la relativité expliquée aux jeunes

Kan t plu vieu t plu slo fa ke le tan ya ler de pa c plu vit, genr

l'arrière-petit neveu de Bobosse

Paradoxe cruel et d'une vulgarité extrême : interdit aux moins de 60 ans et à soeur Clarisse

La constipation, ça fait chier.

le suppositoire de glycérine

Journée bikinis

Des hauts, des bas, rien entre les deux.

le nombril au soleil

Devenir fou

Il y a plusieurs années, un de mes amis me confiait sa peur de devenir fou (il a un trouble obsessif-compulsif (TOC), une des maladies les plus souffrantes qui soient).
En bon neurone, je lui ai dit : "Essaie !"
Bien sûr au début (je me souviens très bien de la vitesse à laquelle il s'est levé de sa chaise et de son regard exorbité), il a un peu paniqué, c'est dans sa nature, mais il a vite compris (puisque c'est mon ami, il faut quand même qu'il soit un peu brillant) que même en faisant de son mieux il ne parviendrait jamais à relever le défi.
Finalement, il n'est pas devenu fou. D'ailleurs, c'est quoi être fou ?
Il a une ravissante conjointe, un travail qui lui plait (avis aux employeurs : les TOC peuvent faire partie de l'élite de vos employés) et ne prend plus aucun médicament.
Le seul hic c'est qu'il est loin et que je n'ai pas assez souvent de ses nouvelles.

une joie dans ma mémoire

Conséquence

J'ai voulu prendre l'autobus mais je me suis fais revirer de bord par le chauffeur qui m'a dit :

"Monsieur (au moins il a été poli), vous avez une mauvaise passe (en plus il avait le sens de l'humour).

au-dessus du fond

Pas besoin d'horoscope

Avant même que les premiers filaments de conscience ne s'animent dans les méandres de ce qui me sert de cerveau, je savais qu'elle m'attendait. Parce que ces jours-là, elle annonce toujours sa visite en venant habiter mes rêves qui prennent des allures de cauchemars.
Elle fait son nid dans un petit coin de mon corps, prête à me faire son sinistre coucou au premier signe d'éveil.
Je la connais bien. Elle est invincible et la seule tactique possible est la diversion. Mais cette stratégie a ses limites et je sais bien que je vais devoir passer une bonne partie de la journée à la regarder dans les yeux.

ma douleur

mardi, juin 01, 2010

Pour les amateurs de science

Un photon n'aura jamais le temps d'écrire ses mémoires.

la vitesse de la lumière

P.S. Je suis bien conscient que c'est une évidence, mais je suis tout aussi conscient de ne pas en être une.

Pourquoi ?

Pourquoi quand on boit la moitié d'une bouteille de vin, c'est toujours la moitié du dessus ?

le fond de bouteille

En grande primeur

J'ai décidé (qu'à titre posthume) je publierai un livre (il y a trop d'arbres au Québec, ça nous bloque la vue, débarrassons nous de tout ce bois pour en faire du bois mort) de mes meilleurs moins pires billets.
Le titre : L'ectopie, ça se soigne.

la dermite

Au baseball

Le gars derrière le marbre porte une veste anti-balles.

le retrait sur trois prises

Coudon (ter)

Y'achève-tu le mois de juin ?

la surchauffe neuronale

Ce n'est pas pour me vanter mais...

Y'en a pas deux comme moi pour faire débander un gars.

l'orgasme

P.S. Pour les autres la mine basse

Tout le monde m'inspire

l'air

Une bonne job

Je travaille à la pige.

le pick pocket

Pour être honnête

J'aimerais mieux ne pas me reproduire.

l'accident

l'éloge de la paresse

Acheter des actions, c'est plus facile que d'agir, non ?

les jours d'indulgence

Avis aux retardataires

Il est trop tard pour vous inscrire à Star Académie, le concours a déjà été gagné par un dénommé Maxime Landry.

le calendrier romain

question d'anatomie

Si un pénis n'est pas tout à fait droit, est-ce une déviance sexuelle ?

la perfection de la courbe

Dans la colonne des pertes

11 brouillons irrécupérables sur ce site exceptionnel (heureusement, une multiplication d'endroits comme ici compromettrait la survie de la blogosphère)
11 idées de tata mortes au feuilleton
sans compter tous les traits disparus sous le jet de la douche et dans le vacarme de la circulation : avec un peu plus de technologie, je ferais encore plus de conneries.

l'échappé belle

propos bassement sexuels inspirés par la météo de cul

il y a une grande différence entre :
y mouille
et
a mouille

les pieds au sec

Mon fils ainé lui doit son prénom, moi je ne lui dois rien

Antoine

Et vous ?

Ça ne vous dérange pas d'avoir des neutrons ?

la transmission manuelle

P.S. Si vous comprenez quelque chose là-dedans, veuillez me laisser un commentaire
P.P.S. Si vous comprenez quelque chose là-dedans, vous n'êtes probablement pas à la bonne place, donc laissez donc faire les commentaires

J'aurais voulu être une artiste

Michèle Richard

Jeu de mots

Scrabble

La rousse

Un gars de char

C'est pourtant pas à cause de sa mère mais fiston aime les chars. Un net progrès parce que plus jeune, il se passionnait pour les motos.
L'autre jour, nous circulions paisiblement sur le boulevard métropolitain dans ma somptueuse Duster 72 quand j'aperçois une de ces bagnoles que j'aimerais pouvoir me payer.
Je demande alors à mon gars :
- Es-tu déjà rentré dans ça toi une Mercedes SLS AMG ?
- Non.
- Attache ta tuque avec de la broche mon grand, ce ne sera pas long.
Effectivement, moins d'une minute plus tard : le Big Bang.
Mission accomplie. Maintenant mon gars peut se vanter d'être rentré dans cette voiture pis pas à peu près.

Tout ça pour ça ?

Tasse-toé mononcle