jeudi, juin 23, 2011

Un grand

Il y a des gens qui font partie des grands mais qui feront toujours partie des petits.
Il y a d'innombrables crétins qui ont leur place au soleil alors que leur place est dans l'ombre des sombres bécosses de nos ancêtres quand même pas si lointains : dans le champ, au milieu des odeurs morbides de leurs excréments (toute allusion à Michèle Richard est purement accidentelle puisqu'elle a partagé la couche de Pierre Lalonde).
S'il y a un acteur au Québec dont le parcours ressemble au mien, c'est Mario St-Amand dont la performance dans Gerry.
J'aurai été petit, et il n'y a pas de mots pour dire à quel point cela me convient, mais dans la trajectoire d'un nombre très limité de mes semblables, j'aurai eu l'impact de la lune sur les menstruations des baleines.
À ceux-là, il n'y a pas de mots pour exprimer ma gratitude.
Votre mort aura été le plus précieux des Phares.
Grâce à vous, mon dernier souffle aura largement (au sens océanique du terme) plus de valeur que le premier.
Je n'assume aucune responsabilité de la cruelle réalité d'être né dans la merde, mais j'aurai quand même eu le mérite de me torcher avant de partir.

le fan fini de Gerry

4 commentaires:

RAINETTE a dit...

je comprends pô

le neurone ectopique a dit...

Moi non plus mais je garde espoir.

Doc Mailloux, sors de ce corps

le neurone ectopique a dit...

Je suis tellement fucké que là où je devrais voir une craque (qui est pourtant un espace vide) je ne vois qu'un carreau.

le poker face

RAINETTE a dit...

Mais c'est effectivement pas loin d'un carreau, un losange.