samedi, décembre 04, 2010

Lendemain de veille

Souper copieusement arrosé hier.
J'ai pris un coup tellement solide que ça m'a coupé les jambes.
Pourtant, j'ai la tête lourde et je ne me sens pas léger du tout.

la contradiction assumée

P.S. Pis, ça n'a pas amélioré mon humeur non plus.

3 commentaires:

RAINETTE a dit...

Ce serait surprenant qu'un lendemain de veille soit assorti d'une humeur agréable !

Anonyme a dit...

Avec le neurone, il faut toutefois s'attendre à des surprises.

le système métrique

RAINETTE a dit...

ah bon ! arrive-t-il au neurone de se connecter, question de synapser ?