dimanche, décembre 04, 2011

C'est bien de le savoir

Dans le fond, il y en a un.

le fond

16 commentaires:

RAINETTE a dit...

un fondement ?

jp a dit...

"j'essaie de penser mais je n'ai que peu de temps à consacrer à des réflexions sur mon petit moi."

tu as bien de la chance. l'enfer, c'est pas forcément les autres. mais se retrouver seul en face à face avec soi-même. absurde et inutile. surtout quand on entretient un rapport plutôt honnête avec ce fond dégarni

l'anti point final Cléo

Zoé a dit...

Il y a le fond mais ne pas oublier qu'il y a aussi la forme.

Signé: la forme

le neurone ectopique a dit...

JP J'ai effectivement beaucoup de chance. Dont celle d'être très malade.
Chaque matin, j'avale mon maudit comprimé de chimio en choisissant de continuer un chemin sur lequel on m'a placé à mon insu.
Et j'amène Cléo se promener sur ce chemin dont je sais très bien que c'est un cul-de-sac.

la bonne fortune

le neurone ectopique a dit...

Zoé : pour nous les gars, formes s'écrit généralement au pluriel.

les yeux du voyeur

le neurone ectopique a dit...

Rainette : pas le fondement, juste un fond de vérité.

le contour de la réalité

RAINETTE a dit...

tu vois JP ou Jipeto ou Jipet est venu te visiter. Il est pas fou et quand il se met à écrire comme toi il n'est pas battu.

jp a dit...

tu vois, rieNETTE est folle de moa. la chimio, c'est pas terrible comme truc à vivre, m'est avis. cependant, c'est que qui nous pend au nez. rieNETTE aime bien les cancers du colon, par dessus tout. c'est sa maladie favorite, tsé. un JUSTE retour des chiozes, piti chinze. rieNETTE inoCULE aussi le sida aux petits chats pas sages qui mangent des pitites souris. JUSTE recours des choRzes. rieNETTE est le grand blond en survêt JAUNE, en frette (de guitare) :

http://www.youtube.com/watch?v=3pUPFhrNWdI&feature=related

(moa, chuis le moustachu qui crève par-terre dans l'arrêt-aux-porcs, et la femme que je n'ai pas encore rencontrée dans ma vie, c'était la blonde à perruchke.)

la compassion par sms

jp a dit...

(nan, pas blond, roux, rieNETTE, dans l'esstrait)

j'espère que les stocks de morphine sont achalandés en bonne et due forme. sinon, tu vas en chier mon vieux. moa, j'avais opté pour le suicide déjà, il y a de celà quelques années, pas pour les mêmes raisons mébon, chacun son calvaire

http://www.youtube.com/watch?v=VNcEgyiYos8

le pas fou devenu dingue et stoïquement nul à cause des méchants

jp a dit...

c'est comme tous ces vieux qui agonisent longtemps dans les arrières infirmeries de l'industrie meurtrière, comme dirait claire, afin de couter des sous en souffrant leur race sur des lits d'indifférence nacrés de blancheur propre, dans les hopitaux. on entretient leur agonie sale dans le propre afin que les sous et la blancheur éclatent de tout leur éclat dans les succursales ou les petits minables en costards lèvent le petit doigt en l'air en gueulant : "j'achète!!", ou "je vends!!"...

http://www.youtube.com/watch?v=wBZkS0uYrpo&feature=related

je pourrais te tenir la main en me sentant aussi utile qu'une serpillère dans un lac de champagne protubérant si j'étais invité à ton lit de deuil, mais au moins, ce serait mieux que de rester ici tout seul. il y aurait l'odeur de tes sécrétions, ton regard exhorbité vers le plafond. la vengeance des êtres supérieurs anémistes... rieNETTE en train de nous chier un autre caca nervous pendant que je repenserais à la scène de la mort de la mère de michel et bruno dans "les particules élémentaires", avec ce summum d'humour pitoyablement cynique et impuissant quand bruno se fout à chanter "la mama"

http://www.youtube.com/watch?v=UVkG9E4I2xo

le petit chatié par les plus gros que lui

jp a dit...

je voulais trouver la scène de la mort du vieil indien sioux qui décide de partir en se laissant mourir sous la pluie sur son cercueil en l'air dressé sur pilotis dans la neige, dans little big man, mais je l'ai pas trouvé...

la chose

jp a dit...

http://www.youtube.com/watch?v=VgrzzA6H-Fw

le piaf

RAINETTE a dit...

et neurone se leva le lendemain matin et n'envia plus jamais Zhoom

RAINETTE a dit...

il n'eut d'autre choix que de dire : mea culpa plusieurs fois mea culpa

le neurone ectopique a dit...

Je n'envie de Zhom que son prodigieux talent et à un degré infiniment moindre sa connaissance de la technologie qui lui permet de barbouiller ses mots de délirantes illustrations.
Par ailleurs, j'ai survécu à la pénurie de commentaires comme je survivrai à leur abondance. (J'ai toujours ce blogue secret qui n'a jamais été commenté).
Quant à la folie, j'essaie d'assumer la mienne sans essayer de mesurer la démesure des autres.

la part des choses

RAINETTE a dit...

tu veux me rendre folle ou quoi ? Donne moi l'adresse de ce blogue secret par mail, je te promets que je ne le commenterai pas.


La tite curieuse