mardi, novembre 22, 2011

Larmes

Je ne pleure pas souvent.
Je ne pleure pas beaucoup.
Le flot des larmes échappe à mon contrôle.
Malgré les petites pilules blanches, je n'ai pas de contrôle sur ma douleur.
Les glandes lacrymales n'écoutent pas ma surdité; c'est le dérapage intégral.
Ne m'écoutez pas, je délire.
Je suis sous l'emprise de plus de douleurs que mon neurone peut contrôler.
Ce n'est pas un "au secours".
Sauf si vous êtes la mort.

le dernier cri

2 commentaires:

RAINETTE a dit...

de la morphine en intraveineuse vite ! Il n'y a pas moyen de moins souffrir ?

le neurone ectopique a dit...

Je ne prends pas de morphine. Pas assez puissant pour moi.

les ligues majeures