samedi, novembre 27, 2010

PKP

Quand une entreprise met en lock-out plus d'une centaine d'employés et offre d'en reprendre moins de la moitié, ce n'est pas un lock-out, c'est un congédiement massif.
Comme j'ai l'intention de gagner à la prochaine loterie, je vais inviter les journalistes congédiés à joindre un nouveau quotidien qui portera mon nom.

Larry Plick

1 commentaire:

llq a dit...

how are you!This was a really brilliant website!I come from ukChristian Louboutin Boots, I was fortunate to approach your blog in google