mercredi, juin 02, 2010

Devenir fou

Il y a plusieurs années, un de mes amis me confiait sa peur de devenir fou (il a un trouble obsessif-compulsif (TOC), une des maladies les plus souffrantes qui soient).
En bon neurone, je lui ai dit : "Essaie !"
Bien sûr au début (je me souviens très bien de la vitesse à laquelle il s'est levé de sa chaise et de son regard exorbité), il a un peu paniqué, c'est dans sa nature, mais il a vite compris (puisque c'est mon ami, il faut quand même qu'il soit un peu brillant) que même en faisant de son mieux il ne parviendrait jamais à relever le défi.
Finalement, il n'est pas devenu fou. D'ailleurs, c'est quoi être fou ?
Il a une ravissante conjointe, un travail qui lui plait (avis aux employeurs : les TOC peuvent faire partie de l'élite de vos employés) et ne prend plus aucun médicament.
Le seul hic c'est qu'il est loin et que je n'ai pas assez souvent de ses nouvelles.

une joie dans ma mémoire

4 commentaires:

RAINETTE a dit...

T'as l'impression que tu vas devenir fou... tu voudrais qu'on t'enferme mais on ne veut pas. C'est ça la névrose du TOC en crise. Tandis que la psychose, tu sais pas que t'es fou. Du moins tu le sais pas à temps plein.

Mon mari aussi a une ravissante épouse....et qui ne prend plus de médocs non plus. Est-ce le même ?

RAINETTE a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
RAINETTE a dit...

Correction : il ne prend plus de médocs l'épouse elle en prend encore.

Ce n'est pas moi qui ait supprimé le 2e com. Juré craché.

le neurone ectopique a dit...

Ça va bien, ça va bien, ça va bien, ça va bien,ça va bien, ça va bien, ça va bien,ça va bien, ça va bien, ça va bien,ça va bien, ça va bien, ça va bien,ça va bien, ça va bien, ça va bien,ça va bien, ça va bien, ça va bien,ça va bien, ça va bien, ça va bien,ça va bien, ça va bien, ça va bien, vous voyez bien que ça va bien.

celui qui va bien