mardi, juin 01, 2010

Mon fils ainé lui doit son prénom, moi je ne lui dois rien

Antoine

3 commentaires:

RAINETTE a dit...

c'est à cause de la popularité de chanteur que ton fils a hérité de ce prénom ? Bon sans commentaire.

le neurone ectopique a dit...

En 1967, Antoine était de loin ce qui se faisait de plus progressiste en France. Très influencé par Bob Dylan, il a quand même su insuffler une certaine originalité à son matériel avant d'être récupéré par le système comme l'a si bien dit Renaud.

la chemise à fleurs

le neurone ectopique a dit...

Il faut quand même préciser qu'Antoine était ce qui se faisait de plus progressiste sur la scène commerciale parce que pour l'underground c'est une toute autre histoire.

le besoin de précision